Le gouvernement burkinabè salue les acquis engrangés et l’amélioration de la qualité du portefeuille grâce à l’action de Cheik F. KANTE

Le Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Cheik Fantamady KANTE est en fin de mission, après trois années passées au service du développement dans ce pays. Ce jeudi 12 décembre 2019 à Ouagadougou, le Gouvernement du Burkina Faso a salué les mérites de l’homme, au cours d’une soirée, à lui dédiée. Assisté d’une dizaine de membres du Gouvernement et en présence de la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, de nombreux diplomates et représentants d’organisations internationales, le ministre KABORE a salué les acquis engrangés sous la houlette du Représentant résident et surtout le dynamisme insufflé par M. KANTE et ses équipes à la coopération entre la Banque mondiale et le Burkina Faso.
Dynamisme qui a permis d’améliorer le portefeuille de son institution au profit du Burkina Faso. Selon le ministre Lassané KABORE, le volume des accords signés avec la Banque mondiale sous l’égide de M. KANTE s’élève à 186 millions de dollars US en 2016, soit 101 milliards de F CFA en 2017 ; 450 milliards de F CFA en 2018 et 298 milliards de F CFA en 2019. « Ce bilan largement positif n’est pas surprenant au regard des qualités de l’homme », a-t-il fait remarqué.
C’est tout heureux que le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement du Burkina Faso a souhaité à Cheik Fantamady KANTE une bonne suite de carrière et lui a exprimé la gratitude du gouvernement et du peuple burkinabè.
Le Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, s’est dit honoré d’avoir servi le pays qu’il n’oubliera jamais. A l’entendre, le taux de décaissement estimé à 34, 7% en 2019 figure parmi les cinq meilleurs au monde à la Banque mondiale. Au moment où l’adversité s’acharne sur le Burkina Faso, Cheik Fantamady KANTE a eu une pensée pieuse pour le pays des hommes intègres et les autres pays du Sahel. « Que Dieu ait en sa garde le Burkina Faso et veille sur le Sahel, terre de paix. Je prie pour que les années à venir soit celles de la paix et de la prospérité pour tous. Je quitte cette belle et accueillante terre du Faso confus par tant d’amitié affectueuse et je garderai de vous tous un indéfectible souvenir que ni la distance ni le temps ne sauraient entamer encore moins abolir », a-t-il confessé.
Les Coordonnateurs et chefs de projets et programmes financés par la Banque mondiale, par la voix de leur représentant, Jean Christophe ILBOUDO coordonnateur du Projet d’appui au secteur de l’électricité, retiennent de l’action de l’homme trois principes : le don de soi, l’esprit de partenariat et la reconnaissance du travail bien accompli. Ils retiennent également de lui, l’instauration de sessions périodiques de travail permettant de faire le point de l’exécution des projets et programmes. Ces sessions ont permis, selon eux, de renforcer les capacités des équipes des projets en gestion financière, en passation des marchés, en sauvegarde environnementale et en développement social.
En rappel, le représentant résident de la Banque mondiale en fin de mission, a été fait officier de l’Ordre de l’Étalon ce jeudi 12 décembre au cours d’une audience accordée par le Président du Faso.

DCPM/MINEFID

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.