Le chef de l’Etat ghanéen se dit prêt à renoncer au Cedi, pour rejoindre aussi vite que possible le zone Eco. Ce ralliement ferait de son pays la première puissance économique de la nouvelle communauté monétaire, devant la Côte d’Ivoire.

« Nous, au Ghana, sommes déterminés à faire tout ce que nous pourrons pour rejoindre les membres de l’Uemoa, rapidement, dans l’utilisation de l’Eco, qui, nous le croyons, nous aidera à lever les barrières commerciales et monétaires », a déclaré M. Akufo-Addo qui appelle tous les autres pays de la CEDEAO à faire de même.

« Le Ghana exhorte les autres États membres de la CEDEAO à œuvrer rapidement à la mise en œuvre des décisions des autorités de la CEDEAO, notamment en adoptant un régime de taux de change flexible, en instituant un système fédéral pour la Banque centrale de la CEDEAO et d’autres critères de convergence convenus, afin de garantir l’atteinte des objectifs monétaires de la CEDEAO, dans les meilleurs délais, pour tous les États membres », a communiqué la Présidence du Ghana, ajoutant : « Nous avons une occasion historique de créer une nouvelle réalité pour les peuples de la CEDEAO, une réalité de prospérité générale et de progrès. Alors, saisissons-la. »

Ecofin

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.