Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané KABORE, a officiellement installé, dans ses fonctions, le nouveau Directeur général des Douanes, Elie KALKOUMDO, ce mardi 07 janvier 2020, à Ouagadougou.

Inspecteur divisionnaire des douanes, grade terminal, M. KALKOUMDO remplace Adama SAWADOGO, admis à faire valoir ses droits à la retraite. Au cours de la passation de commandement, le nouveau Directeur général des Douanes a exprimé sa reconnaissance aux autorités du ministère pour la confiance placée en lui.

En prenant fonction ce 07 janvier, il dit mesurer l’ampleur de la tâche et les grands défis qui l’attendent dans un contexte sécuritaire difficile. Défis liés à la mobilisation des recettes et la facilitation des échanges. Pour relever ces défis, il dit compter sur le soutien de ses supérieurs hiérarchiques et l’accompagnement avisé de l’ensemble du personnel des douanes. « Mon souhait est que dans la maison il y ait la solidarité, l’engagement et la concorde de tout le personnel afin qu’ensemble nous puissions relever les défis », a-t-il confié. Le nouveau Directeur général des Douanes a eu une pensée pieuse pour les forces de défense et de sécurité qui sont tombées les armes à la main au cours de cette lutte contre le terrorisme.

Après cinq ans passés, à la tête de la Direction générale des Douanes, Adama SAWADOGO, dit partir avec un sentiment du devoir accompli. Il en veut pour preuves les résultats engrangés durant les cinq ans, notamment la modernisation des procédures des douanes, l’adoption d’un plan stratégique pluriannuel comme outil de management stratégique permettant d’avoir une vision prospective afin de faire des douanes du Burkina Faso, à l’horizon 2021, une administration moderne équitable et professionnelle.
En matière de mobilisation des ressources, il soutient qu’en cinq ans, les recettes douanières ont presque doublé malgré un contexte économique, social et sécuritaire difficile. Cela a été rendu possible grâce aux réformes, notamment le lancement de la plateforme SYLVIE (Système de liaison virtuelle d’importation et d’exportation) qui a permis d’apporter une certaine transparence dans le milieu des affaires, la poursuite du suivi satellitaire en ouvrant tous les corridors du Burkina Faso, au projet sur les scanners. Au moment où il quitte la Direction générale des Douanes et définitivement la Fonction publique, Adama SAWADOGO a appelé l’ensemble du personnel des douanes à constituer un véritable bloc autour de son successeur afin de faciliter sa mission et l’atteinte des objectifs assignés à la Direction générale des Douanes.

DCPM/MINEFID

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.