Le Syndicat national des professionnels de la presse en Côte d’Ivoire (Synappci) a mis en garde les différents mouvements politiques contre les attaques perpétrées contre les journalistes.

Cette mise en garde intervient après le rejet et les menaces subies par une équipe de la RTI, assurant la couverture d’un meeting du groupement politique « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS).

L’incident a provoqué de nombreuses réactions de la part des associations professionnelles de la presse locale. Sam Wakouboué, porte-parole adjoint de l’Intersyndicale du secteur des médias en Côte d’Ivoire (ISMCI), a demandé, dans un communiqué, aux autorités judiciaires et au Ministère de la Sécurité de sanctionner les auteurs de ces actes.

Pour le moment, les autorités n’ont pas réagi sur le

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.