Le comité de suivi du plan de gestion des impacts environnemental et social de la cimenterie CIMASSO a organisé une conférence de presse le mardi 11 février 2020, à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre avec la presse a été un cadre pour faire le point de la mise en œuvre du plan d’action du comité.

La crise entre la cimenterie CIMASSO et les populations riveraines est derrière nous. C’est du moins ce que l’on peut retenir du comité de suivi du plan de gestion des impacts environnemental et social (CS-PGES) de la cimenterie. Il a organisé une conférence de presse dans la matinée du mardi 11 février 2020, à Bobo-Dioulasso. Ladite conférence a consisté, à faire le point des activités déjà réalisées par le comité, celles en cours, ainsi que ses perspectives. Selon le président du
CS-PGES, Balémany Sérissouma, beaucoup d’actions ont pu être conduites par le comité. Ainsi, il a indiqué que des audiences ont été accordées à des acteurs partie prenante dont populations riveraines et aux propriétaires terrains. Des audiences au cours desquelles, a-t-il dit, les riverains ont pu transmettre leur plateforme revendicative. A en croire le président, sur les six points de la plateforme, trois ont connu une mise en œuvre effective. Il s’agit de l’évaluation de l’étude des impacts environnentaux et social de toutes les habitations mitoyennes à l’usine, de la réévaluation des 32 premiers ménages, et de l’établissement de procès-verbaux à l’issue des indemnisations ou des réparations au profit des riverains recensés.

Parlant du dédommagement des riverains affectés déjà recensés, les conférenciers ont affirmé que le paiement a été effectué. Concernant les actions en cours, le bitumage de la principale voie d’accès à l’usine a été proposé et accepté par CIMASSO. Ce qui permettra d’atténuer considérablement l’émission et la suspension de poussière par les véhicules. Tout en demandant de la patience aux riverains pour voir d’autres acquis engrangés, les membres du comité se sont dits ouverts aux critiques « surtout constructives ». Quelle relation entretien le comité avec CIMASSO ? A cette question des journalistes M. Sérissouma s’est voulu assez claire. « Nous ne travaillons ni contre CIMASSO, ni pour CIMASSO, mais en partenariat avec elle » a-t-il martelé.

Alpha Sékou BARRY
AIB

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.