Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées nigériennes (FAN) et la force française Barkhane, dans le nord de la région de Tillabéri, le long de la frontière avec le Mali. C’est qu’a annoncé le ministre de la Défense nationale dans un communiqué lu le jeudi soir au journal de la télévision nationale.

Selon la même source, 23 terroristes ont été neutralisés dans le triangle d’Inates-Tongo Tongo-Tilloua, et lors de la même opération, 10 motos et divers équipements servant à la réalisation d’engins explosifs improvisés (EEI) et à l’observation, ont été également saisis et détruits.
Le communiqué précisé « qu’aucune perte n’est à déplorer parmi les forces amies ». Le ministre Issoufou Katambé, a saisi cette opportunité pour saluer la coopération avec « le partenaire stratégique dans la lutte contre le terrorisme aux cotés des forces armées nigériennes », a ajouté le communiqué.

Quelques heures plutôt, l’Armée française a annoncé, dans un point de situation sur les opérations militaires, que cette semaine, Barkhane a mené plusieurs opérations qui ont permis de mettre hors de combat un grand nombre de membres de groupes armés terroristes, de saisir d’importantes quantités de matériel, mais aussi d’affirmer la présence de la force Barkhane dans le Liptako-Gourma et de rassurer les populations. « Ces opérations mettent les groupes armés terroristes sous forte pression, et permettent de les affaiblir pour favoriser le retour de la gouvernance dans leurs zones de prédation », a précisé la même source.

Suivi du sommet de Pau

Le jeudi 20 février, le Président Issoufou Mahamadou a présidé au Palais de la Présidence, une réunion du Comité de suivi de la feuille de route relative aux engagements communs à l’issue de la réunion de Pau (France). « Nous nous sommes réuni sous la présidence du Chef de l’Etat pour ce 2ème comité de suivi du Sommet de Pau (France) pour aborder une série de questions sur notre coopération en matière de défense et tous les engagements de Pau mais aussi tous les axes de la coalition pour le Sahel qui a été lancé à Pau, que ce soit la lutte cotre le terrorisme, le renforcement des capacités, le renforcement de la présence de l’Etat dans les régions en crise et aussi les questions de développement qui est frappant et qui est un grand motif de satisfaction » a expliqué, à la fin de la réunion, M. Alexandre Garcia, l’ambassadeur de France au Niger. Selon le diplomate français, « c’est la qualité de la coopération, la coordination entre les forces armées nigériennes et Barkhane ainsi qu’avec les forces conjointes du G5 Sahel sur le terrain, en ce moment même sont menées des opérations conjointes et elles permettent d’obtenir de très bons résultats sur lesquels certainement des informations plus précises seront communiquées dans les jours prochains ».

La réunion, qui fait suite à celle du 4 février, a regroupé le Premier ministre, Chef du gouvernement, Brigi Rafini, des membres du gouvernement et des responsables militaires du Niger, le Chef d’Etat-Major de la Force Conjointe du G5 Sahel, ainsi que l’ambassadeur de France au Niger et des responsables militaires français.

A.Y.B (actuniger.com)

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.