Hier 3 juin, le procureur du Faso, près le tribunal de grande instance de Fada a remis en liberté 8 des 25 personnes interpellées à Tanwalbougou, dans l’Est du Burkina dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Une remise en liberté qui intervient en pleine polémique sur les causes du décès des 12 autres.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.