Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, a visité le 19 juin 2020 à Bobo-Dioulasso, l’unité de production boisson gazeuse, Twellium Industrie Burkina Faso. Le ministre est allé encourager les promoteurs de l’usine qui en plus des boissons, se sont investis dans la production du jus, de l’eau minérale et du lait en poudre.

La société Twellium Industrie Burkina Faso, sise à Bobo-Dioulasso, a entrepris en 2020 de nouvelles installations dans le cadre des projets d’extensions conçus en 2019 pour produire en plus des boissons gazeuses, des jus de différents formats à base de purée de mangue, du lait en poudre en sachet et l’eau minérale. Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, accompagné de ses différents collaborateurs a visité le 19 juin 2020 ses nouvelles installations. De la chaine de production de jus en passant par celle de lait en poudre et du magasin de stockage de matières premières, le ministre Kaboré a reçu des explications sur le fonctionnement de ces nouveaux équipements. Le directeur général de Twellium Industrie Burkina Faso, Ayman Kawtharani, a salué cette visite de Harouna Kaboré à qui il a dévoilé les projets qu’il envisage de développer en 2021. « Nous avons de nouveaux projets pour 2021. Nous projetons d’améliorer la capacité de production et de lancer de nouveaux produits. Nous entrevoyons de lancer chaque année, de nouveaux produits et de nouvelles chaines de productions, ce qui va nous permettre d’augmenter considérablement le nombre d’emplois d’ici à cette date ».

Plus de 500 emplois créés

M Kawtharani a rassuré le ministre que son entreprise entend profiter de la matière première locale et collaborer avec les industries qui en produisent au lieu d’en importer. Le ministre Harouna Kaboré a loué cette vision des promoteurs de Twellium Industrie Burkina Faso, de promouvoir la matière première locale. Il les a également félicités pour avoir tenu leur engagement vis-à-vis du code des investissements. « Les promoteurs de Twellium INDUSTRIE Burkina Faso ont démarré leurs activités avec des boissons gazeuses. Ils ont annoncé il y a deux ans de cela qu’ils avaient des projets supplémentaires et ont sollicité l’accompagnement de l’Etat. Ils ont pour cela bénéficié du code des investissements qui leur a permis de continuer à développer leur affaire. Ils ont tenu l’ensemble des engagements en terme d’installation d’infrastructures qui permettent de produire l’eau minérale, des jus et du lait en poudre », a dit Harouna Kaboré qui a loué la volonté de Twellium Industrie Burkina Faso, de collaborer avec les unités au plan national pour l’approvisionnement en matières premières. Selon Harouna Kaboré, ce sont plus de 4 milliards FCFA qui ont été injectés pour l’extension de l’usine et ce sont près de 500 emplois qui seront créés avec pour ambition d’en créer d’autres. « C’est pour cela je voulais encourager les responsables de la société et les rassurer qu’à partir du moment où ils ont respecté leur engagement vis-à-vis du code des investissements, nous allons encore les accompagner s’ils ont d’autres projets d’extension, », a laissé entendre le ministre du commerce. Quant à l’écoulement des produits issus de l’entreprise, M Kaboré a affirmé que des dispositions seront prises pour réguler afin de permettre que la production nationale soit priorisée au niveau des consommateurs au plan national s’il se trouve que la quantité produite par les unités industrielles burkinabè est élevée.

AIB

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.