Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré séjourne depuis le 2 juillet dernier dans la région des Cascades. Parmi les activités prévues au programme de cette visite, il y a les échanges directs avec les forces vives de la Comoé et de la Léraba. Cette sortie du chef du gouvernement s’inscrit dans le cadre de l’exercice de redevabilité du Gouvernement vis-à-vis des citoyens burkinabè. L’état de la Nation, des sujets comme la cohésion sociale et le vivre-ensemble, la lutte contre la pandémie de la Covid-19, l’élection de novembre 2020, l’organisation des festivités du 11 décembre 2020 à Banfora, ont été évoqués par Christophe Joseph Marie Dabiré.

Ce 03 juillet 2020, les forces vives de la Comoé n’ont pas marchandé leur participation à cette rencontre souhaitée par le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré. Ce moment de communion était la bienvenue dans la mesure où c’est Banfora qui abrite en décembre prochain, les festivités entrant dans le cadre de l’organisation tournante de la fête de l’indépendance. Les préparatifs de cette commémoration se déroulent à un moment où le pays doit faire face à des défis majeurs : les attaques terroristes, la crise sanitaire avec la pandémie de la Covid-19, l’élection couplée de novembre, la grogne sociale…
A Banfora et à Sindou, le Premier ministre a livré un message d’espoir aux forces vives de la Comoé : « Malgré l’adversité, nous devons rester debout et unis, pour défendre les intérêts de la patrie ».
Il a expliqué que sur le plan sécuritaire, le Gouvernement est très engagé dans la lutte contre le terrorisme, à travers des actions multiformes : réorganisation de nos FDS, renforcement de capacités et des effectifs, et motivations diverses et mesures sociales en faveur des proches des soldats tombés sur le champ d’honneur…
Pour Christophe Dabiré, cela n’est pas suffisant. Il faut la mobilisation des populations auprès de nos FDS. En tout état de cause, le peuple burkinabè a toujours fait preuve de résilience. Malgré la situation difficile que traverse le pays, dira le chef du Chef du Gouvernement, le développement se poursuit, en témoigne les nombreux acquis engrangés dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et sociale, dans des secteurs comme la santé, l’éducation, l’énergie, les infrastructures…


Cet élan doit se poursuivre et même se renforcer, d’où cet appel aux forces vives de la région des Cascades à « l’union sacrée, à la fraternité et à soutenir le Gouvernement dont le seul devoir est de travailler pour l’intérêt général ». 2020 est année électorale au Burkina Faso. Le souhait du président du Faso et du Gouvernement, c’est de voir ce scrutin se dérouler dans la paix, la sérénité et la transparence.
Face aux forces vives de la Comoé, Christophe Joseph Marie Dabiré a réitéré cet appel. Au cours des échanges, les forces vives de la Comoé, à travers la voix des représentants des anciens, des femmes, des jeunes et des élus locaux, ont soumis au chef du Gouvernement leurs préoccupations et doléances. Il s’agit entre autres, de plus de technologies et d’infrastructures de productions pour les femmes, le renforcement de leurs capacités, l’implication de la jeunesse dans l’organisation du 11 décembre à Banfora, l’augmentation du nombre des Appelés du SND, des filières techniques et professionnelles dans la prochaine université de Banfora, l’accompagnement de l’Etat aux communes, afin de diminuer les impacts de la Covid-19 sur ces collectivités, la réhabilitation des pistes départementales, des retenues d’eau pour booster davantage l’agriculture…
A toutes ces préoccupations et doléances, Christophe Joseph Marie Dabiré et les ministres qui l’accompagnent, ont donné des réponses. Avant de prendre congé, le Premier ministre a appelé tous les fils et toutes les filles de la région des Cascades à l’union, pour la réussite de la fête du 11 décembre à Banfora.

DCRP/Primature

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.