Préparation des élections de novembre 2020, gestion du COVID-19, lutte contre le terrorisme, etc., autant de sujets qui étaient au menu de l’audience accordée à l’ambassadeur de France au Burkina par le premier ministre Dabiré

Les relations entre le Burkina Faso et la France sont au beau fixe. C’est le moins ce qui ressort de l’audience que le premier ministre Christophe Dabiré a accordée hier 7 juillet à l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade. Les échanges entre les deux hommes ont porté sur la coopération entre les deux pays, mais aussi des questions d’actualité, liées à l’organisation des élections et à la lutte contre le terrorisme. « Nous avons fait le point sur un certain nombre de sujets importants. Nous avons parlé de la situation politique, avec en ligne de mire, l’organisation des élections au Burkina Faso, qui nous intéresse en tant que partenaire pour la stabilité de ce pays », a déclaré l’ambassadeur de France au Burkina Faso à sa sortie d’audience.
D’après Luc Hallade, son pays est considérée comme un partenaire de choix dans le processus électoral du Burkina. Et pour cela, il était opportun de venir s’enquérir du processus d’enrôlement en cours et selon lui, le premier ministre a donné des indications claires sur l’ensemble du processus électoral.

S’agissant des questions sécuritaires, l’ambassadeur de France au Burkina a rappelé que la France soutien le Burkina en équipement, en formation des troupes burkinabè, mais aussi à la participation de militaires français sur le terrain.
Il a également salué la réaction de l’exécutif burkinabè face aux accusations formulées par des organisations de défense des droits de l’homme sur des dérapages dans la lutte contre le terrorisme.
Le diplomate français a par ailleurs félicité le gouvernement burkinabè dans la gestion du COVID-19, considérant que la situation liée à la pandémie au Burkina Faso est bien meilleure à celle de la France et de l’Europe. Il a rassuré le gouvernement burkinabè de la disponibilité de la France à poursuivre les investissements dans les traditionnels domaines de coopération entre les deux pays.

Frédéric TIANHOUN
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.