Le Burkina Faso qui va rouvrir le 1er août prochain ses frontières aériennes a rendu obligatoire le test PCR pour tous les voyageurs, a annoncé mardi la ministre de la Santé Claudine Lougué.

"Désormais, pour pouvoir voyager, tout passager doit obligatoirement subir le test PCR, dont le résultat doit être négatif", a indiqué Mme Lougué lors d’un point de presse.

Le test PCR est un prélèvement naso-pharyngé par écouvillonnage : des cellules nasales profondes sont prélevées à l’aide d’un écouvillon que l’on insère dans les narines, jusqu’à 15 cm environ, a précisé le ministère de la Communication dans un communiqué.

"A l’arrivée, les passagers doivent se soumettre obligatoirement aux procédures sanitaires à travers la prise de température et le renseignement de fiches qui leur sont remises", a expliqué Mme Lougué.

Le porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou, a quant à lui précisé que celui-ci est bien conscient que l’ouverture programmée des frontières aériennes suscite autant d’espoir que d’inquiétude.

"Face à cette réalité, le gouvernement a choisi une approche progressive dans le processus de réouverture des frontières. La première étape porte sur les voies d’entrée aéroportuaires. Elle sera une sorte de phase pilote, qui va nous permettre de tirer tous les enseignements nécessaires, dans la perspective de la réouverture des autres frontières", a-t-il déclaré.

Agence de presse Xinhua

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.