Le conseil municipal de la commune de Ziniaré a tenu hier 10 septembre 2020, sa première session extraordinaire 2020. Au menu : élaboration du budget participatif de l’année 2021, compte rendu des activités préparatoires du 11 décembre 2021.

La première session extraordinaire s’est tenue conformément au code général des collectivités à son article 234 qui stipule qu’en cas de force majeure ou en cas d’une situation quelconque, le maire, le président de commission ou un tiers des membres du conseil municipal peut convoquer une session extraordinaire. C’est donc dans le respect du code que la session d’hier a été convoquée par le maire, Pascal Compaoré, afin que les conseillers se penchent sur l’élaboration participative du budget 2021, comme ce fut le cas en 2020.
Les conseillers devaient également plancher sur l’organisation des activités entrant dans le cadre de la commémoration du 11 décembre 2021 et dont le top départ a été donné le 22 août dernier par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo.

Il faut dire que l’élaboration du budget participatif est à sa troisième édition. "Depuis 2019, chaque année, nous élaborons le budget de façon participative. Et pour cette troisième édition , nous avons voulu qu’il y ait plus de participations des conseillers municipaux, mais surtout des Organisations de la société civile (OSC) dans notre processus" a indiqué le maire. D’oú la nécessité pour le maire et ses adjoints d’expliquer aux autres conseillers la démarche méthodologique et le contenu de l’élaboration du budget communal qui va se tenir dans un contexte particulier, à savoir la tenue de la fête du 11 décembre 2021.
Pour cela, des investissements sont prévus dans les différents villages et il est du devoir du conseil communal d’expliquer à la population la nécessité de réorienter certaines activités de la commune en lien avec la célébration du 11 décembre qui doit être "du jamais vu".

Au cours de la session, trois (03) types ont été pris. Le premier concerne le fonctionnement normal de l’administration communale, à savoir l’élaboration du budget participatif, l’approbation des conseillers en ce qui concerne le dévolu du Mausolée de Naaba Oubri au patrimoine national, les dotations et les subventions que la mairie a accordées à des tiers personnes.


Le deuxième volet est relatif aux personnes physiques qui ont demandé un changement de destination de leur terrain.
Enfin, le troisième volet est en lien avec le domaine foncier, notamment les propriétaires immobiliers qui ont demandé des autorisations pour l’acquisition des actes à l’amiable. "Les conseillers doivent jouer un rôle important en termes de participation dans l’organisation des activités du 11 décembre" a insisté le maire Compaoré. Pour lui, il ne faut pas parler de 11 décembre, mais de "notre 11 décembre" et les forces vives de la région doivent s’impliquer dans la construction des cités du 11 décembre, l’identification et l’aménagement de l’aire du défilé et des autres réalisations prévues.

Par ailleurs, en ce qui concerne les perspectives, Pascal Compaoré a indiqué que la mairie mettra l’accent sur la construction et l’équipement des écoles et le renforcement des capacités des agents.

Saaniayouor Kpoda
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.