La Banque mondiale a octroyé lundi au gouvernement burkinabè, la somme totale de cinquante-six milliards de FCA pour le renforcement du projet d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation (PAAQE) dans le pays, rapporte le quotidien d’Etat Sidwaya.

La Banque mondiale à travers la signature de l’accord de financement additionnel de 56 milliards de FCFA au profit du PAAQE hier lundi, avec les autorités politiques veut renforcer l’offre éducative au Burkina.

Pour la représentante résidente de la Banque mondiale au Burkina Faso, Maïmouna Mbow Fam, l’aide financière de son institution vise entre autres, à construire 13 collègues d’enseignement général, 8 lycées dans les cinq régions les plus pauvres du pays, des lycées scientifiques dans les 13 régions et l’accompagnement de la formation initiale et continue des acteurs de l’éducation à hauteur de 30 millions de dollars.

« Si le financement initial a permis d’apporter une bourse à 1000 élèves sélectionnés, principalement des filles issues des ménages pauvres, ce financement additionnel portera le nombre à 10 000 élèves supplémentaires, majoritairement des filles défavorisées issues des ménages pauvres », a-t-elle soutenu.

Le ministre en charge de l’Eduction nationale Stanislas Ouaro a signalé que, 1/5 du financement soit 21,8 millions de dollars sera consacré à l’éducation en situation d’urgence, afin de renforcer la résilience du système éducatif burkinabè.

M. Ouaro a noté que le soutien de la Banque mondiale permettra à l’éducation nationale de connaître un bond « quantitatif » et « qualitatif » en matière d’éducation pour un mieux-être des enfants.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.