La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a entamé mardi, l’examen de la liste des vingt-trois candidatures à l’élection présidentielle du 22 novembre prochain au Burkina Faso, a constaté l’AIB.

Selon le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, il s’agira au cours de la rencontre de vérifier, les candidatures des 23 prétendants à la magistrature suprême du 22 novembre 2020 au Burkina.

M. Barry a expliqué que le travail va consister à vérifier dossier par dossier les candidatures et de voir si toutes les pièces sont conformes et y figurent.

Le président de la CENI s’exprimait mardi à Ouagadougou, à l’ouverture des travaux de la validation de la liste des 23 candidats qui doivent aller à la conquête du fauteuil présidentiel du 22 novembre prochain au Burkina.

A cette course à la présidentielle figure, le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, candidat à sa propre succession et du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) et de plusieurs partis.

L’on y trouve également trois femmes que sont Yéli Monique Kam du Mouvement pour renaissance du Burkina (MRB), Justine Coulidiati du Mouvement pour la réconciliation et le renouveau du Faso (MRF) et la candidate indépendante Korotimi Rachya J. M Goretti.

« Le comité de validation des dossiers de candidatures de la présidentielle 2020 conformément au code électoral est présidé par le président de la CENI et est composé de tous les candidats ou leurs représentants », a précisé Newton Ahmed Barry.

A l’écouter, son organe publiera dans de meilleurs délais la liste de tous les candidats qui peuvent participer à l’élection présidentielle conformément aux textes en vigueur.

De son avis, le candidat qui n’est pas satisfait peut faire recours au Conseil constitutionnel pour exprimer son mécontentement.

Le premier responsable de la CENI a mentionné qu’après cette étape de validation des dossiers, viendra celle de la campagne électorale pour ceux qui ont été retenus.

M. Barry a enfin mentionné qu’un rapport sera transmis sans délai au Conseil Constitutionnel au terme des travaux de 24 h par son institution.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.