Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a bouclé sa campagne électorale pour les législatives et la présidentielle du 22 novembre 2020 par un meeting novembre tenu hier 20 novembre au Stade du 4 août de Ouagadougou. Les militants et sympathisants du parti au pouvoir et partis alliés ont pris d’assaut l’enceinte sportive pour réaffirmer leur soutien au candidat Roch Marc Christian Kaboré. Et au regard de la mobilisation, le directeur national de la campagne du MPP, Simon Compaoré est formel : « Game Over ». Le jeu est terminé !

Ce vendredi 20 novembre 2020, le Stade du 4 août de Ouagadougou affichait complet. Les militants et sympathisants du MPP et partis alliés ont répondu présent à l’appel à la mobilisation générale pour le grand meeting de clôture du candidat Roch Marc Christian Kaboré. Pour le directeur national de la campagne du MPP, Simon Compaoré, la mobilisation exceptionnelle du jour signe la fin du match. Pour lui, il n’y a plus de doute : le 22 novembre 2020 ce sera bel et bien 1 coup K.O, c’est à dire, la victoire de leur candidat dès le premier tour.

Face aux militants engagés à réinstaller le candidat Kaboré à Kossyam, Daouda Simboro, démissionnaire de l’UPC, a pris la parole au nom de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) pour indiquer que leur champion, « un homme ferme et conciliant » est le meilleur de tous les candidats en lice pour présider aux destinées des Burkinabè durant les cinq prochaines années. Tout en lançant des piques au candidat Zéphirin Diabré, Daouda Simoboro a invité les militants et sympathisants à rester mobilisés pour que le coup K.O. soit parfait au soir du 22 novembre 2020. Nathanaël Ouédraogo, soutien de la 25ème heure du candidat Roch Marc Christian Kaboré a également abondé, au nom du Mouvement démocrate (MODEM), dans le même sens en invitant les populations à accorder leur voix au candidat Roch Kaboré. "J’ai un avenir parce que je suis désormais dans le camp des vainqueurs", a t-il lancé à ses anciens camarades de l’UPC.

"J’ai un avenir parce que je suis désormais dans le camp des vainqueurs"

C’est dans une ambiance particulière au son des vuvuzela que le candidat à un deuxième mandat a pris la parole. Il a dressé un bilan positif de son mandat malgré l’insécurité, les mouvements sociaux récurrents et la COVID-19 et estime que le Burkina Faso reste debout et marche résolument vers son plein épanouissement. Roch Marc Christian Kaboré a indiqué à ses soutiens que pour les cinq prochaines années, les actions de développement seront intensifiées. Il a réaffirmé son engagement à restaurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Pour cela, le candidat ne compte pas négocier avec les terroristes. Il lance une flèche à ses concurrents qui prônent la négociation avec les terroristes avant d’indiquer qu’il est prêt à mourir pour le Burkina Faso. "Comment négocier avec des gens qu’on ne connait pas ? Si vous voulez négocier, c’est que vous les connaissez", déclare Roch Kaboré qui suspecte ceux qui veulent négocier d’être de connivence avec les groupes terroristes. Depuis la Haute-Volta jusqu’au Burkina Faso, nos ancêtres n’ont jamais courbé l’échine face à l’adversité et ce n’est pas nous qui allons faire le contraire, a t-il averti.


Au candidat de l’UPC, Zéphirin Diabré qui lui a attribué une note de 0/20, il réplique : "Ce n’est pas leur note qui compte, mais la note que les Burkinabè vont nous attribuer au soir du 22 novembre et on verra qui est premier et qui est dernier".
Roch Marc Christian Kaboré s’est montré particulièrement agacé quand ses adversaires dénoncent déjà des fraudes. "Nous avons préparé ces élections avec l’ensemble de la classe politique et je ne comprends pas comment on peut parler de fraude pour des élections qui n’ont pas encore eu lieu, et qui sont organisées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ?" s’est-il interrogé.
Dans un stade du 4 août quelque peu défraîchi, il s’est engagé à le rénover ainsi que celui de Bobo-Dioulaso.

Roch Marc Christian Kaboré a salué la mobilisation du jour et invité les populations à lui accorder leur suffrage pour que dès le 23 novembre 2020, sa victoire soit proclamée afin que le Burkina poursuive sa marche vers le développement.

Le meeting du candidat Roch Marc Christian Kaboré s’est achevé par des prestations d’artistes nationaux, comme Floby et internationaux avec en vedette, Oumou Sangaré du Mali et le jeune célèbre chanteur RD congolais, Inoss’B.

Cheick Traoré avec Joachim Vokouma
Kaceto.net