La deuxième session ordinaire du Conseil municipal de la Commune de Ouagadougou s’est ténue ce mardi 1er juin 2021 à Ouagadougou sous la présidence du Maire Armand Pierre Béouindé. Six points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette session du Conseil municipal.

Après la tenue de la première session ordinaire de l’année 2021 le 30 mars dernier, le Maire de la Commune de Ouagadougou a convié les Conseillers municipaux à la deuxième session ordinaire ce mardi 1er juin 2021 dans la cuvette du Palais de la Jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané. Six points étaient inscrits à l’ordre du jour :
- L’examen et l’adoption du procès-verbal de la première session ordinaire du Conseil municipal,
- la Communication sur le projet d’Appui à la croissance urbaine et à la gouvernance métropolitaine du Grand Ouaga (PAGO),
- l’examen et l’adoption des comptes administratifs, gestion 2020 : budgets annexes et budget de la commune de Ouagadougou,
- l’examen et l’adoption du compte de gestion 2020 de la commune de Ouagadougou,
- l’examen et l’adoption des budgets supplémentaires gestion 2021 : budgets annexes et budget de la commune de Ouagadougou ;
- informations diverses.

Un budget supplémentaire de plus de 16 milliards pour la commune de Ouagadougou

A l’issue de l’adoption du procès-verbal de la première session ordinaire de l’année 2021, les élus municipaux ont bénéficié d’une communication sur le projet d’Appui à la croissance urbaine et à la gouvernance métropolitaine du Grand Ouaga (PAGO). Ce projet financé par l’Union européenne devrait faciliter la bonne structuration du Grand Ouaga et permettre la création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes. Le projet et ses objectifs ont été présentés aux Conseillers qui ont apporté leur soutien.
Pour ce qui est de la question des budgets, le Maire Armand Béouindé a indiqué dans sa présentation que le compte administratif gestion 2020 a généré un excédent de 15.934.566.380 franc cfa. Quant au budget supplémentaire gestion 2021 de la Commune de Ouagadougou, il s’élève à 16.294.801.194 franc cfa. Ce sont 5.238.790.291 franc cfa qui serviront à satisfaire les besoins de fonctionnement de la Commune alors que les besoins d’investissement sont établis à 13.167.502.526 franc cfa. L’adoption de ce budget supplémentaire 2021, selon le Maire, devrait permettre de réajuster les axes d’interventions du Conseil municipal de Ouagadougou afin de lui permettre de mieux atteindre ses objectifs de l’année. Il a salué l’engagement de l’ensemble des membres du Conseil et des services techniques qui a permis de parvenir à l’élaboration et à l’adoption de ces budgets. Il a par ailleurs rappelé qu’à travers le projet SYCOTAX, la commune expérimente une nouvelle stratégie de mobilisation et de récolte de l’impôt communal. L’objectif de ce projet est d’optimiser la récolte de l’impôt afin de mieux construire le développement de la Commune. C’est pourquoi il a exhorté les contribuables à s’inscrire dans cette nouvelle dynamique et à payer leur impôt.

A l’orée de la saison pluvieuse

Dans les divers, les conseillers municipaux ont échangé autour de plusieurs questions dont celles des inquiétudes liées à la saison pluvieuse avec en prime les risques d’inondation. Sur ce point, les Conseillers ont demandé à ce que les populations puissent d’abord quitter les zones déclarées inondables pour être l’abri de tout désagrément. Armand Beouindé a d’ailleurs noté que l’Etat s’abstiendra d’appuyer toute personne qui serait touchée par les inondations si elle se trouve dans une zone déclarée inondable. Le Conseil a aussi invité les populations au civisme en évitant de jeter des ordures dans les caniveaux. Bouchés, ces caniveaux ne pourront pas drainer correctement les eaux de pluie, toute chose qui facilitera les inondations.

Cheick Traoré
Kaceto.net