Face aux attaques terroristes répétées ces derniers jours, le Mouvement des Patriotes pour la cohésion nationale (MPCN) lance un appel plus que jamais à l’unité nationale.

Le Burkina Faso depuis quelques semaines est la cible répétée des groupes terroristes. Les dernières attaques majeures sont les drames de Markoye et Toéni avec plusieurs patriotes burkinabè tombés sur les fronts de la lutte.
Dans ces moments difficiles pour le pays, le Mouvement des Patriotes pour la cohésion nationale (MPCN) présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et à la nation toute entière. Le MPCN souhaite tout aussi un prompte rétablissement aux patriotes blessés dans le cadre de cette lutte inlassable contre les forces du mal.

Chers compatriotes, cette guerre imposée au Burkina Faso a atteint un seuil d’inquiétude absolu. Les fondements de notre pays sont menacés. En résumé, c’est notre vivre ensemble dans la paix qui est menacé.

Face à ce péril, l’unité de l’ensemble des filles et des filles du Burkina Faso est la première arme salvatrice. Notre désunion est un véritable handicap pour une lutte efficiente contre cette gangrène. Le seuil d’alerte atteint nous oblige à sortir des clivages partisans pour former l’unité sacrée autour du chef suprême des armées, le président Roch Marc Christian Kabore et des forces de défense et de sécurité. L’heure n’est plus aux querelles entre les partisans de la gauche d’un côté et ceux de la droite de l’autre. C’est parce que le Burkina Faso existe encore comme une entité souveraine que le jeu démocratique, politique et social est toujours possible. Il est de notre devoir de gagner cette guerre de peur de perdre toute notre dignité devant l’histoire et les générations à venir.
Et seule l’unité de cœur, d’actions, de luttes et de sacrifices dans l’intérêt supérieur du pays contre le terrorisme permettront de vaincre ce mal.

C’est l’occupation pour le MPCN de réitérer :

- son éternel reconnaissance aux FDS pour le travail patriote abattu dans la lutte contre le terrorisme.

- son encouragement aux services de renseignements Burkinabè notamment l’Agence nationale du renseignement pour la quête permanente du bien être sécuritaire des Burkinabè.

- son admiration pour les populations Burkinabè pour la résilience déployée dans ces moments difficiles traversés par le pays.

- son attachement au vivre ensemble incarné par le Président Roch Marc Christian Kaboré, premier citoyen Burkinabè et garant de l’unité nationale conformément à la constitution, loi fondamentale de notre pays.

- son appel aux populations à collaborer avec les FDS dans le cadre du renseignement.

Le Mouvement populaire pour la cohésion nationale comprend l’impatience des Burkinabè dans la réalisation de résultats plus tangibles dans la lutte contre le terrorisme. Cependant, le MPCN exhorte les Burkinabè à ne pas fragiliser davantage le tissu social à travers les luttes fratricides.

"La lutte sera longue et difficile, mais avec la foi nous vaincrons".

Pour le Mouvement des Patriotes pour la Cohésion Nationale (MPCN)

Christophe Ouedraogo

Président