Les dirigeants du parti "Progressistes unis pour le renouveau (PUR)" étaient face à la presse samedi 4 septembre 2021 à Ouagadougou pour évoquer la tenue de leur prochain congrès extraordinaire et exposer leur analyse de la situation socio-politique.

Les Progressistes unis pour le renouveau (PUR) ne sont pas satisfaits de leurs scores réalisés lors des élections législatives du 20 novembre 2020. Sur les 33 listes de candidatures présentées, le parti n’a pu obtenir qu’un seul député, dans la province du Ziro. Un résultat bien maigre qui laisse perplexes les responsables du parti. C’est pour tirer les enseignements pour les échéances à venir que le PUR entend tenir les 7 et 8 octobre prochain son Congrès extraordinaire. Ce congrès devrait permettre au parti d’obédience sankariste de définir une ligne stratégique afin de consolider les acquis en termes d’implantation sur l’ensemble du territoire et de sensibilisation sur sa ligne idéologique. Pour réussir le pari, la tâche a été confiée à Désiré Traoré, désigné comme le président du comité d’organisation du congrès.
La conférence de presse a aussi été l’occasion pour le parti présidé par Justin Somé, de donner sa lecture sur plusieurs questions qui font l’actualité au Burkina Faso. Le lynchage des agents du CCVA, la situation sécuritaire et la question de la réforme foncière sont entre autres, les points qui ont été abordées.


Sure le dernier point, Justin Somé a rappelé la nécessité pour le Burkina Faso d’aller vers une réforme des textes sur le foncier afin de mieux prendre en compte l’intérêt des générations futures en redevenant propriétaire de la terre. Il encourage l’Etat à privilégier le dialogue et à approfondir les réflexions autour de cette question sensible. Sur la situation sécuritaire, le PUR ne cache pas ses inquiétudes face à la progression du terrorisme et son lot de sang et de larme. Il mise sur la négociation avec les terroristes afin qu’une solution crédible puisse être trouvée à ce phénomène qui donne des coups durs au fondement de la République. Sur la question du lynchage des agents du CCVA à Banlo, dans la Commune de Bouroum-Bouroum, le PUR a exprimé son indignation, présenté ses condoléances aux familles éplorées et invité les autorités judiciaires à appliquer la rigueur de la loi aux auteurs de ce triple assassinat. Cependant, Justin Somé et ses camarades invitent les populations a poussé la réflexion plus loin afin de savoir les raisons qui poussent certaines populations à se rendre justice elles-mêmes. Et sur ce point, il pointe du doigt le système judiciaire qui n’inspire pas confiance malheureusement.
Les Progressistes unis pour le renouveau (PUR) est une scission de l’Union pour la renaissance parti sankaraiste (UNIR/PS) parti politique créé en 2018 avec pour le but de conquérir et de gérer le pouvoir d’Etat.

Cheick Traoré
Kaceto.net