Dans le but de faciliter la mobilité urbaine des citadins, la commune de Ouaga a lancé en 2017 un grand projet d’acquisition de bus et la construction d’infrastructures modernes qui avance à grands pas. Une convention de financement du projet a été signée hier 9 septembre entre le ministère et les partenaires techniques et financiers étrangers.

Un grand pas vient d’être franchi dans la politique de modernisation des transports en commun et d’amélioration de la mobilité urbaine dans la commune de Ouagadougou. Le Projet de Mobilité Urbaine du Grand Ouaga (PMUGO) lancé par la mairie de Ouagadougou avec le soutien du gouvernement burkinabè est en passe de devenir une réalité avec l’arrivée en 2022 de 300 bus dans le parc de la SOTRACO . Le 9 septembre 2021, le maire de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé et l’équipe en charge du pilotage du projet ont eu une séance de travail avec les partenaires techniques et financiers étrangers, français et suédois. Une occasion pour les deux parties d’apporter les derniers réglages sur les modalités du partenariat, sachant que la modernisation des transports en commun implique également la construction d’infrastructures de qualité adaptées au gabarit des bus ainsi que des aires de stationnement.

Le PMUGO sera financé par la BNP Paris-bas et VISTA Bank, la nouvelle banque créée par des actionnaires burkinabè. La commune de Ouaga étant sous la tutelle financière du ministère de l’Economie, des Finances et du développement, c’est tout naturellement ce département qui a signé la convention de financement avec les partenaires financiers.
Le montant global du projet s’élève à 64, 143 106 838 milliards accordé sous forme de prêt dont 85% est supporté par la coopération suédoise via sa banque EKN et 15% par VISTA Bank Burkina. Selon la chef de la coopération suédoise au Burkina, Suzanne Ellden, une assistance technique et un transfert de technologie seront associés à la livraison des bus. La RATP, l’entreprise française de transports en commun est également associée à cette aventure et son expérience ne sera pas de trop pour la réussite du projet.


Quand au maire de Ouaga, il s’est réjouit de la signature de convention de financement qui va permettre au Grand Ouaga de se doter d’outils modernes de transports au profit d’une population qui éprouve beaucoup de difficultés à se déplacer dans l’espace urbain.

Dominique Koné
Kaceto.net