Le Projet d’électrification et de développement des connexions à l’électricité (PEDECEL) a bénéficié d’un financement de la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 39 milliards de franc cfa. La cérémonie de signature de l’accord de prêt a eu lieu mercredi 29 septembre 2021 à Ouagadougou en présence des ministres Burkinabè en charge de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré, celui de l’Energie Bachir Ismaêl Ouédraogo et Responsable pays de la Banque africaine de développement Pascal Yembiline.

Le Projet d’électrification et de développement des connexions à l’électricité (PEDECEL) est un projet placé sous la tutelle technique du ministère en charge de l’Energie et sera exécuté par la SONABEL. Il a pour but accroître la couverture réseau de distribution électrique dans les zones rurales et urbaines, de renforcer les capacités opérationnelles de la SONABEL et réaliser des branchements au profit des ménages et les points socio-économiques. A terme, les ménages devraient avoir un branchement électrique à 3.000 franc cfa.
La pertinence du projet a convaincu la Banque africaine de développement (BAD) de mettre à la disposition du Burkina un financement de 39 milliards de franc cfa dont 27 milliards de franc cfa sous forme de prêt et d’un don de 12 milliards de franc cfa.
Selon le ministre en charge de l’Energie, Bachir Ouédraogo, le Burkina Faso a l’"ambition d’améliorer les conditions de vie et de travail des Burkinabè en élargissant la couverture électrique du pays. Il a indiqué que la phase pilote du projet a été conduite dans le Centre-Nord avec des résultats satisfaisants.
L’engouement suscité a contribué à doper les porteurs du projet à poursuivre le travail de mise en œuvre du programme, d’où la satisfaction du ministre Ouédraogo de l’accompagnement de la BAD Son soutien va donner un coup de fouet au projet et au développement socio-économique du Burkina Faso.
Bachir Ouédraogo a alors indiqué que le Projet entrera dans une nouvelle dimension grâce à ce financement.


Pour le représentant de la Banque africaine de développement (BAD), Pascal Yembeline, le PEDECEL est un programme parmi tant d’autres financés par la structure qu’il représente au Burkina Faso. Il estime que l’amélioration des conditions de vie des populations et la création des conditions favorables au développement socio-économique sont d’un intérêt pour la BAD. C’est pourquoi, elle s’est engagée à apporter son financement au PEDECEL. Il note que ce projet devrait contribuer à l’atteinte des objectifs au Burkina Faso en matière de couverture nationale d’électricité d’ici 2025 projeté à 75%.
Lassané Kaboré, le ministre en charge des Finances a salué la signature de cet accord de financement qui montre relation qu’entretiennent le Burkina Faso et la BAD. Il note que la BAD finance en tout 19 projets pour un montant de plus de 234 milliards de franc cfa. Lassané Kaboré a rassuré la BAD que les fonds seront gérés avec soin pour une atteinte des objectifs escomptés.

Cheick Traoré
Kaceto.net