La projection du film « Atlantique » de Matip Diop ce samedi 16 octobre 2021 au Ciné Burkina a marqué le début des différentes projections des films retenus dans le cadre de la 27ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Ce dimanche 17 octobre 2021, c’est le film « Freda » de la réalisatrice Haïtienne Gessica Généus qui a été projeté dans la matinée au Ciné Burkina. Avec ce film, Gessica Généus veut marcher sur la plus haute marche du cinéma africain et de sa diaspora au soir du 23 octobre 2021.

Freda, sa sœur, son frère et leur mère vivent dans les ghettos de Port-aux-Princes en Haïti. Ils font face à des difficultés majeures du quotidien comme la majorité de la population martyrisée. Le pays est traversé par une crise socio-politique multiforme où la corruption et la gabegie à outrance occupent les premières places. La révolte populaire s’accentue et les conditions de vie des haïtiens sont de plus en plus précaires. Tout est également réunis pour le développement de l’insécurité.
Dans cette situation de chaos, Moïse, le frère de Freda ne rêve qu’une chose : quitter le pays comme tous ses amis et rejoindre le Chili, l’Argentine ou les Etats-Unis.
Quant à a sa mère, son ambition est de trouver un homme riche pour sa première fille qui a des arguments à faire valoir. Elle espère qu’un tel mariage rendra non seulement sa fille heureuse, mais aussi sortira la famille de la précarité. Sa première fille réussira à se marier avec le Sénateur de la ville, mais le bonheur tant attendu ne viendra pas. Pis, l’espoir de la mère se transforme en cauchemar lorsqu’elle verra le sénateur mettre un terme de façon brute à la relation avec sa fille.


Freda quant à elle n’entend pas quitter le pays malgré la précarité de la situation malgré l’insistance de son partenaire Yeshua qui voit ses activités se ralentir davantage. Freda veut tout simplement croire à la force des idées, à l’intelligence collective et au réveil des consciences pour sortir le pays de la situation dans laquelle il se trouve et le mettre sur les chantiers du développement durable. Y parviendra-t-elle ?
Ainsi peut se résumer l’histoire de ce film haïtien qui est en lice pour l’Etalon d’Or de Yennenga. Selon la réalisatrice, Gessica Généus, ce film a été réalisé dans un contexte socio-politique précaire en Haïti où les populations demandaient des comptes aux dirigeants suite notamment à la gestion des fonds débloqués par la communauté internationale pour soutenir le pays après la catastrophe naturelle de 2021. Pour elle, « Freda » était une nécessité, une obligation de montrer à la nouvelle génération que celle précédente s’est battue et continue de se battre pour l’édification d’un pays débarrassé des tares qui plombent son développement durable.
Avec son film « Freda », Gessica Généus vise l’Etalon d’Or de Yennenga. Si elle parvient, au soir du 23 octobre à décrocher ce sacre, elle entrera de la façon la plus élégante dans l’histoire du FESPACO. Elle sera non seulement la première réalisatrice à inscrire son pays dans la liste des pays ayant déjà été sacrés Etalon d’Or de Yennenga, mais elle sera la première femme de l’histoire du FESPACO à avoir décroché ce sacre.

Cheick Traoré
Kaceto.net