« Garderie nocturne ». Le film documentaire du Burkinabè Moumouni Sanou dit « Le Chat » est en compétition dans la catégorie « documentaire » de la 27ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Après une première diffusion publique ce dimanche 17 octobre 2021 au ciné Neerwaya, le film connaitra une seconde diffusion ce vendredi 22 octobre 2021 au ciné Burkinabè.

Soixante sept (67) minutes. C’est la durée du film documentaire « Garderie nocturne » du réalisateur burkinabè Moumouni Sanou alias « le Chat » dont la production a duré près de 10 ans. Il a été tourné à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso. Et dans ce film, « Le Chat » fait découvrir l’univers des filles-mères contraintes de vendre leur charme pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Leur statut de fille-mère les oblige à trouver une solution dans la prise en charge de leurs enfants la nuit tombée, au moment où elles doivent arpenter les ruelles de la ville de Bobo-Dioulasso à la recherche de client en quête de sensations fortes. Elles se tournent donc vers la « Garderie nocturne » tenue par une vieille et sa belle-fille dans une quartier de la ville. Ces dernières se chargent de prendre soins des enfants afin de permettre à leur mère d’aller à la recherche du « pain ». En contrepartie, elle est rémunérée par enfant et par nuitée.


Pour le réalisateur, ce film une invite à ne pas stigmatiser les filles qui font le trottoir en général et les filles-mères en particulier. Elles doivent mériter les égards des uns et des autres au-delàs des critiques qui peuvent être faites sur leur « métier ».
Avec « Garderie nocturne », Moumouni Sanou, natif de la ville de Sya veut décrocher l’un des trois Etalons de Yennenga en jeu dans sa catégorie. Il se dit confiant et attend avec impatience la délibération du jury.
Le film sera diffusé ce vendredi 22 octobre 2021 en séance de 20h30 au ciné Burkina.

Cheick Traoré
Kaceto.net