Après une première vague partie au lendemain du putsch du 24 janvier 2022, voici une autre seconde qui va assurément faire beaucoup de mal au Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Il se susurrait qu’un groupe de jeunes avait l’intention de quitter le navire, mais certains cadres du parti gardaient encore l’espoir que l’ex président Roch Kaboré puisse les dissuader de sauter le pas en le recevant. Il n’en est finalement rien.
Plus d’une centaine de militants, dont des membres du Bureau exécutif national et du Bureau politique national viennent de démissionner du MPP. Avec effet immédiat !
On connaitra dans les semaines à venir les motifs de leur démission et ce qu’ils entendent faire dans la perspective des prochaines échéances électorales.






Kaceto.net