Le Conseil municipal de la Commune de Ziniaré a ténu mercredi 10 mars 2021 sa première session ordinaire de l’année 2021. Cette session, présidée par le maire Pascal Compaoré a permis aux conseillers municipaux de la commune de valider le rapport spécial 2020 et de prendre des délibérations afin de mieux orienter le développement de la commune.

L’article 250 de la Loi n*055-2004/AN du 21 décembre 2004 portant Code général des Collectivités territoriales enjoint les différents présidents de conseil municipal à présenter aux différents membres du Conseil municipal un Rapport spécial sur les actions menées au cours de l’année N-1 et surtout, de faire le point de l’utilisation des ressources transférées. C’est donc conformément à cette disposition réglementaire que le maire de la commune de Ziniaré, Pascal Compaoré a inscrit la présentation de son rapport spécial 2020 à l’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2021.
Face aux conseillers municipaux réunis dans la Salle de conférence de la mairie, Pascal Compaoré a présenté un bilan qu’il juge satisfaisant des actions conduites au cours de l’année 2020 et une gestion optimum des ressources transférées.
Il ressort de sa présentation qu’au cours de l’année 2020, la commune de Ziniaré avait des recettes qui s’élevaient à 1.053.462.638 franc cfa, au moment où les dépenses se sont élevées à 978.126.625 franc cfa. Tout au long de l’année, le Conseil municipal a injecté de l’argent dans divers secteurs avec un suivi-contrôle assez poussé. En matière de santé, ce sont 150.436.006 franc cfa qui ont été injectés par la municipalité de Ziniaré. Cette somme a permis de construire 2 maternités dans deux villages de la commune (Taonsgo et Betta), des logements pour le personnel du santé dans 4 villages de la commune (Taonsgo, Badnogo, Betta et Ipala) et un dépôt pharmaceutique dans le village de Taonsgo.
Il a également été acquis du matériel roulant, notamment des motocyclettes au profit des différents Centres de santé et de promotion sociale (CSPS). Le conseil municipal a, en outre acquis des bouteilles de gaz butane rechargeables pour la conservation des produits.


Pour ce qui est de l’éducation, l’exécutif municipal investi 427.606.765 franc cfa pour donner un coup de fouet à ce secteur essentiel pour le développement. Ainsi, ce sont 24 nouvelles salles de classes qui ont été construites en 2020 dans 9 localités, 12 salles de classes réhabilitées sur 5 sites et un bloc de quatre latrines construit sur le site Laongo-Yanga. Le Conseil a également acquis des manuels scolaires, des vivres pour les cantines et apporter sa subvention pour l’organisation des examens du CEP et de l’entrée en 6è.
L’année 2020 ayant été marquée par une forte recrudescence de la pandémie de la Covid-19, Pascal Compaoré a pris les toureaux par les cornes pour mettre la population de sa commune à l’abri de ce virus. C’est ainsi qu’il a travaillé à mettre en place une « Cellule communale de Crise contre la Covid-19 ». Cette cellule a élaboré un plan de riposte communale d’un valeur de 73 589 975 franc cfa. Cependant, seul 27 390 250 franc cfa ont été mobilisés, avec une contribution de la mairie de 4 458 000 franc cfa. Cette dernière s’est en outre montrée active dans l’organisation d’activité de sensibilisation sur le respect des mesures barrières et des réflexes à avoir pour contenir la propagation du virus.
En matière d’assainissement, d’hygiène, d’eau, de culture, de sport et bien d’autres domaines, le conseil municipal a pu conduire des actions en 2020 qui contribuent à renforcer les piliers de développement de la commune.
Le rapport spécial présenté a été suivi d’un tonnerre d’applaudissements témoignant ainsi de la satisfaction des conseillers municipaux. Ils n’ont par ailleurs pas manqué d’inviter le maire à être encore plus offensif sur les actions de développement de la commune surtout pour cette année 2021 où Ziniaré accueillera les festivités du 11 décembre.
Les délibérations du Conseil municipal

Suite à la présentation du rapport spécial, les conseillers municipaux ont passé en revue les différents dossiers soumis à leur sanction. Deux principaux dossiers cristalisaient les attentions. Le premier a trait à un projet d’assainissement et de gestion des déchets plastiques dans la Commune de Ziniaré. Le projet porté par le CEAS, Autre Terre et la Mairie de Ziniaré a une durée de 18 mois et devrait permettre une meilleure gestion des déchets plastiques dans la commune. A l’issue de la présentation du projet, les conseillers municipaux ont reconnu sa pertinence et ont donné leur accord pour le démarrage effectif des travaux entrant dans le cadre du projet.
Le second projet soumis à l’appréciation des Conseillers municipaux concerne l’acquisition de 100 hectares de terre par une Mutuelle des travailleurs de l’aéronautique dans le village de Tampuy. La proximité de ce terrain avec l’Aéroport de Donsin devrait permettre aux travailleurs de l’aéronautique qui s’engagent à construire des habitats de pouvoir mieux exécuter leur mission. Ils ont par ailleurs été interpellés sur la nécessité d’investir dans le développement des infrastructures sociales de bases afin que les populations riveraines puissent en profiter. Les représentants des villageois ayant donné leur accord de cession du terrain, les conseillers municipaux ont donc suivi le pas, avec néanmoins des interrogations restées en suspens.
A la sortie de cette session ordinaire, Pascal Compaoré s’est dit réjoui de sa bonne tenue et a salué l’ouverture d’esprit et la capacité des élus locaux à aller au-delà des divergences de tout ordre pour construire le développement de Ziniaré.
Il a rassuré que les amendements apportés au rapport spécial seront pris en compte pour qu’il soit davantage parfait avant d’être transmis à l’autorité compétente.

Cheick Traoré
Kaceto.net