Le corps de Salifou Diallo est à peine porté sous terre qu’une polémique commence à naître sur les circonstances de sa mort. Aurait-il été assassiné ? se demande l’Association pour la renaissance d’une citoyenneté nouvelle (ARCN)

L’Association pour la Renaissance d’une Citoyenneté Nouvelle (ARCN) après avoir présenté ses condoléances aux familles humaines et politiques suite au décès du Président l’Assemblée Nationale, son Excellence Monsieur Salifou DIALLO, se pose un certain nombre de questions à présent.

Des questions importantes quand on sait que dès l’annonce de sa mort Salifou DIALLO est présenté comme l’Immaculée conception dans une unanimité qui frise l’hypocrisie, vice que le défunt n’admettait point.

Oui Salifou le rassembleur, le médiateur, le visionnaire, le courageux, le travailleur, le véridique, le baroudeur, la bête politique, le sociable, l’agneau, le panafricaniste….

Soit, nous sommes un peuple croyant et notre foi nous interdit de parler des insuffisances des morts. N’accusons donc plus Salifou car il ne saurait plus se défendre devant n’importe quelle juridiction sur la terre. Salifou est mort. Vraiment mort.

Mais de quelle mort est-il mort ?

L’Association pour la Renaissance d’une Citoyenneté Nouvelle (ARCN) se la pose. Et tous ceux qui aiment Salifou se la posent.

Il faut que Salifou parle ou du reste que son corps parle afin que le monde comprenne dans quelle circonstance il a été retrouvé mort ?

Est-ce vrai qu’il est mort dans une chambre d’hôtel ?

Pourquoi c’est un journaliste français qui nous balance l’information selon laquelle il a été retrouvé mort dans un hôtel ?

De quel hôtel s’agit-il ?

Qui l’a retrouvé mort ?

Qui étaient avec lui le vendredi 18 août 2017 ?

Qui étaient avec lui quand il rendait l’âme ?

De quoi s’est-il plaint ?

S’il est vrai qu’il est mort à l’hôtel, de quoi est-il mort ?

A-t-on pensé à faire une autopsie de son corps ? Salifou n’est-il pas une personnalité de haut rang qui a certes des amis mais aussi des détracteurs ?

Et si Salifou avait été assassiné ???

A qui profiterait le crime ?

A ceux qui redoutent les éventuels déballages de l’homme sur les dossiers Dabo Boukari et Thomas Sankara ?

A ceux qui ne supportent pas le ton libéral d’un homme qui ne jure que pour son peuple et son pays ?

A ceux qui au-delà des mers nous gouvernent toujours pour leurs seuls intérêts ?

Salifou a-t-il fait un AVC ?

Est-il mort d’une mort naturelle comme Thomas Sankara ?

Pour plus de clarté sur cette mort on ne peut plus suspecte, la nation entière renvoie la balle au gouvernement, à l’assemblée nationale, au MPP et à sa famille d’apporter des éléments de clarification chacun en ce qu’il sait de la circonstance de la mort de Salifou Diallo.

Salifou a-t-il été rappelé ou renvoyé à Dieu ?

Même dans la douleur les vrais amis de Salifou veulent comprendre.

L’Association pour la Renaissance d’une Citoyenneté Nouvelle (ARCN) n’admettra pas de zones d’ombre dans la mort de Salifou ou de tout autre fils de ce pays.

Nous ne sommes ni juge ni avocat, nous voulons seulement comprendre les circonstances de cette mort indigeste et troublante.

Arrêter les simagrées et les larmes de crocodiles et dites les vraies causes de la mort de cet homme exceptionnel adulé par les uns et diabolisé par les autres.

De grâce, faites le pendant que son corps peut encore parler et livrer lui-même les secrets de son passage de vie à trépas.

Nous demandons à tous les Burkinabè épris de justice, au-delà de la douleur profonde et réelle, de la haine justifiée ou non, des rancœurs supposées ou réelles, des adversités ouvertes ou dissimulées, des appartenances diverses de chercher à comprendre la cause de la disparition du président de notre assemblée nationale.

SANKARA Mousbila

Président de l’ARCN

images

4 Messages

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.