Piraterie : une organisation panafricaine vient en aide aux créateurs

2018-02-23

Convergence, une association panafricaine œuvrant pour la protection et la valorisation de la création artistique en Afrique a organisé jeudi à Ouagadougou un panel pour sensibiliser les « créateurs, les décideurs et partenaires sur les ravages » du piratage audiovisuel. Selon la présidente de l’association, Béatrice Damiba, journaliste à la (...)


"Nous les artistes et créateurs de ce pays, nous mourrons de rage, de colère, de tristesse, de honte , de mépris, d’abandon..." (E. Minoungou)

2018-02-21

Après l’émotion suscitée par la mort brutale du cinéaste Idrissa Ouédraogo, le dramaturge et promoteurs des Recréatrales laisse éclater sa colère contre le sort réservé aux artistes burkinabè. Émouvant ! « Excellences Monsieur le Président du Faso Messieurs les membres du gouvernement Honorables députés de notre auguste Assemblée Nationale Personnalités (...)


Le président du Faso s’incline devant la dépouille mortelle du cinéaste Idrissa Ouédraogo

2018-02-21

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est incliné devant la dépouille mortelle du réalisateur burkinabè, Idrissa Ouédraogo, décédé le 18 février dernier, a constaté l’AIB, mardi à Ouagadougou. C’est vers la mi-journée ce mardi, aux environs de 11 heures 20 minutes, que le président Kaboré est arrivé au domicile de l’illustre disparu, sis au (...)


Burkina Faso : la 19e édition de la Semaine nationale de la culture aura lieu du 24 au 31 mars

2018-02-20

La 19 ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) se déroulera, du 24 au 31 mars, à Bobo-Dioulasso, deuxième ville située à l’ouest du Burkina Faso, sous le thème : "Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis". Selon le ministère burkinabè de la Culture, la SNC créée en 1984, qui est le plus grand festival de l’agenda culturel du (...)


Nécrologie : clap de fin pour Idrissa Ouédraogo

2018-02-18

Le monde la culture, particulièrement du 7è art est en deuil. le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce matin 18 février à la Clinique du Bois de Ouagadougou, emporté par une courte maladie. Il avait 64 ans. Cinéaste aux immenses talents, il est l’auteur de plusieurs longs métrages dont "Tilaï", primé à Cannes et "Etalon d’or de Yennenga" (...)


Ouahigouya : un poème de Sayouba Traoré

2018-02-16

La nuit renâcle, or le ciel déteint Et le matin se fait incertain Dans l’enclos la jument hennit Dans la case l’amoureux se renie. Le déferlement de décibels ne tarde guère Cacophonies des muezzins en guerre La nature n’oublie pas son devoir Chant de coqs sanctuaires, aboiements terroir C’est l’heure où les rues sont encore (...)


L’avenir dure longtemps

2018-02-11

Le V8 verrouillent 8 fois la savane, éveillant les rages inutiles Le R4 équarrissent les promesses, touillant les colères agenouillées. Les codicilles tortueux, les avenants complices et les alinéa fumeux Disent les ruines et les ensevelissements programmés La faim, la soif et le dénuement peinent à monter à la tribune Incapables de disputer le micro (...)


Le Burkina abrite en avril la « Ouaga fashion week », un festival pour célébrer la mode africaine

2018-02-07

La première édition du festival international de mode africaine, la « Ouaga fashion week » va se tenir du 6 au 8 avril prochain à Ouagadougou dans la capitale burkinabè, a-t-on appris des organisateurs. C’est sous le thème, « la mode source d’entrepreneuriat pour la jeunesse » que cinq pays de la sous-région ouest-africaine, le Bénin, le Ghana, le (...)


Culture : le BBDA vient en aide aux artistes âgés et démunis

2018-02-01

Les artistes âgés de 55 ans et plus vivant en situation d’indigence ou de précarité disposent désormais d’un fond d’aide mis en place par le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). La nouvelle a été rendue publique le 29 janvier lors d’une conférence de presse animée les responsables de cette structure chargée de recouvrer et protéger les droits (...)


Une tranquille dénonciation

2018-01-29

Très souvent, la tradition nous joue des tours dans notre monde moderne. Dans certaines contrées, l’usage interdit à une épouse de prononcer le prénom de son mari. Chaque femme se doit donc de trouver un petit nom à son homme pour son usage courant. Pour plus de commodité, ce petit nom est tiré du métier exercé par l’homme. C’est ainsi qu’un matin, la (...)