La troisième édition du Salon national de la presse et des médias (SNPM) se tiendra du 27 au 29 octobre 2017 à Koudougou (Centre-ouest) et va permettre de discuter autour de la contribution concernant la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), le nouveau référentiel de développement au Burkina Faso, a-t-on appris lundi, auprès du comité d’organisation.

Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont animé, lundi à Ouagadougou, les organisateurs ont renseigné que le Salon se tiendra sous le thème « La contribution de la presse et des médias Burkinabè à la mise en œuvre du PNDES et la bonne gouvernance ». A l’occasion, ils ont décliné le contenu de cette manifestation annuelle.

Selon le promoteur du SNPM, Sébastien Ouédraogo, le choix du thème se justifie par l’actualité du sujet (le PNDES et la bonne gouvernance) qui alimente les débats, mais aussi, a-t-il poursuivi, parce que le développement du Burkina c’est l’affaire de tous les Burkinabè.

Le promoteur a expliqué que le Salon a pour objectif général de « créer un cadre de rencontres et d’échanges entre les hommes et femmes des médias et tous ceux qui travaillent dans l’ombre pour accompagner la presse ».

A entendre M. Ouédraogo, la manifestation permettra aux Hommes de médias de savoir ce que leur réserve le PNDES ainsi que ce qui est attendu d’eux dans sa mise en œuvre, ce, à travers les communications sur les sous-thèmes animés par des spécialistes, et qui soutiennent le thème général.

A cette 3e édition, les organisateurs ont introduit comme innovation une foire. L’autre nouveauté est que le SNPM se tient pour la première fois sous le parrainage du ministre de la communication.

Il (le salon) va se dérouler en deux volets dont le premier est le forum des communicateurs constitué de panels des communications et d’échanges d’expériences autour de la thématique.

Le second volet est la foire qui permettra aux participants de faire des expositions-vente promotionnelles de matériels et de services informatiques et technologiques de presse et médias, de mener des activités techniques et d’avoir des rencontres commerciales et B to B.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.