Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a remis jeudi à Ouagadougou, une œuvre d’art honorifique à l’ex-président Michel Kafando, pour ses efforts à un retour à une vie constitutionnelle normale, après le départ de Blaise Compaoré en octobre 2014.

« Je reçois cette hommage avec honneur et aussi avec humilité. Je l’accepte surtout pour ceux qui ont travaillé à mes côtés à mener à bien (…) cette épopée bien singulière de notre histoire », a déclaré M. Kafando.

Pour M. Kafando, le gouvernement de la transition a relevé « le défis dans la bonne foi, dans la limite de leur capacité et en dépit de toutes sortes d’adversités ».

Michel Kafando a été désigné en octobre 2014 parmi trois personnalités pour diriger la Transition qui s’ouvrait après la chute du président Blaise Compaoré, au bout de 27 ans de gestion.

En mi-septembre 2015, M. Kafando et quelques-uns de ses ministres, ont été séquestrés par des putschistes proches du M. Compaoré qui seront défaits une semaine plus tard par la rue et l’armée.

« Quel que soit le jugement des hommes, deux grandes victoires sont aujourd’hui à l’actif du Burkina poste transition : l’ancrage de la démocratie devenu un vivier où l’on peut puiser à loisir des vertus de la liberté et la conscientisation de la jeunesse dans l’appropriation des valeurs patriotiques ».

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU au Burundi a encouragé le ministre Karim Sango à faire de la culture, « un levier de la conscience nationale, un flambeau de notre destin et un fondement de notre développement ».

L’œuvre d’art honorifique est un portait de Michel Kafando réalisé par l’artiste Isabelle Dossa et qui reflète en partie, le vécu de la transition durant les 13 mois.

Selon l’artiste le message de ce portrait, est d’inviter les peuples à rester solidaire pour l’avancée du Burkina.

« Le tableau a été réalisé sur de la tôle rouillée et les personnages fantômes autours (de Michel Kafando) représentent tous les Burkinabè qui se sont battus et qui malheureusement sont partis dans cette lutte », a-t-elle expliqué.

Aussi au cours de cette cérémonie de reconnaissance, des élèves du lycée Nelson Mandela et du Zinda Phillipe Kaboré, ont reçu symboliquement des livres.

Agence d’Information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.