Le 16 mai 2018, l’entreprise de téléphonie Organe Burkina a initié une formation au
« Mobil Journalism » à laquelle plus d’une trentaine de journalistes, tous supports confondus, venus des quatre coins du Burkina, ont pris part.

Cette formation a porté essentiellement sur le maniement du logiciel
« Power Director », un outil qui permet de faire des montages vidéos instantanément avec un Smartphone. « Le Mobil Journalism (MOJO) est un journalisme de qualité réalisé par un Smartphone et qui permet de produire un contenu multimédia qui va être diffusé sur les médias sociaux », a confié Raïssa Romaine Zidwemba, journaliste formatrice. Selon elle, la différence entre le MOJO et le journalisme reporter d’image (JRI) c’est qu’avec le MOJO, il y a la possibilité de diffuser directement la production sur le terrain. Le MOJO permet également d’exploiter les potentialités qu’offrent les médias classiques, c’est-à-dire la radio, la télévision et la presse écrite en utilisant l’image, le son et le texte pour produire un contenu qui sera diffusé sur le net ».
Autres avantages qu’offre le MOJO : le coût très bas de la production et la rapidité avec laquelle on traite l’information. C’est d’ailleurs pour aider les journalistes à mieux traiter l’information rapidement que la formation a été initiée, selon Traoré/Séré Minata responsable de la communication d’Orange Burkina. « Vous savez que nous sommes dans un monde qui bouge beaucoup, tout va vite, l’information aussi. Tout est à l’ère du numérique et de la cristallisation ; les journalistes ne doivent pas être en reste. Tout est en mouvement et le journaliste lui-même est en mouvement pour chasser l’information, et Orange, en tant que société en pointe dans l’innovation au Burkina, ne pouvait pas rester en marge de cette digitalisation » a souligné Minata Traoré/Séré, responsable de la communication d’Orange Burkina.
Au moment où la digitalisation de la société est devenue un passage obligé pour atteindre la performance, Orange qui offre des services informatiques, se devait d’accompagner les journalistes, -ces historiens du présent-, dans leur travail de collecte, de traitement et de diffusion rapide de l’information grâce au MOJO. Selon toujours la chargée de communication, cette façon de traiter l’information va apporter aux professionnels de l’information et la communication plus de performance.
« Imaginez celui qui est à Dori et qui doit faire passer un élément ; il suffit d’utiliser le téléphone mobile, la connexion, et ça va plus vite, alors que dans l’ancien temps, on voyait les journalistes se déplacer, aller dans une société de transport pour remettre des cassettes à destination de Ouagadougou », a rappelé la chargée de communication.
Pour les journalistes qui officient dans l’audiovisuel, il leur fallait attendre parfois 72 heures pour voir la diffusion de l’élément, alors qu’avec le « Mobil Journalism », « c’est juste quelques minutes de traitement et l’élément est envoyé grâce à la connexion », a-t-elle conclu.

La séance de formation a été l’occasion pour le directeur marketing d’Orange, Abdramane Diallo, d’échanger avec les journalistes sur l’actualité de l’entreprise, les produits et services proposés et le besoin d’éducation des populations en matière de technologies de l’information.
Installée depuis le 22 juin 2016 au Burkina Faso, l’entreprise Orange comptait, d’après le directeur marketing, « plus de 7 500 000 d’abonnés en 2017, et imprime son leadership dans les domaines du Mobil Money et internet mobile au service de la transformation numérique au Burkina ».
De nombreuses structures publiques et privées bénéficient de l’accompagnement d’Orange dans la mise en place de services numériques. Il s’agit notamment du paiement de la taxe via Orange Money, e-santé qui est un dispositif d’assistance médicale par appel à travers « Allo Docteur », par SMS à travers « conseil médical », l’information sur les pharmacies de garde, la liste officielle de l’ordre des médecins, et e-boutique Orange, qui est une plateforme permettant d’effectuer des achats en ligne avec Orange ».

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.