C’est le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Stanislas Ouaro qui a donné la bonne nouvelle : l’instituteur de l’école de Bouro, dans la commune de Nassoumbou, Issouf Souabo qui avait été enlevé le 12 avril par des hommes armés a été libéré aujourd’hui. « Je viens de l’appeler pour prendre de ses nouvelles », a indiqué le ministre. Une source contactée par Kaceto.net qui la rencontré nous a confié : "Il va bien et affirme n’avoir pas été maltraité, même si, psychologiquement, il est quand-même touché". Tout récemment un pasteur qui avait été aussi enlevé à Arbinda est aussi revenu saint et sauf, signe peut-être que la situation est en train de changer positivement.
Dans cette zone, les services publics ont déserté, hors mis les agents de santé, qui continuent tant bien que mal à assurer les soins.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.