Dans une interview accordée par le médecin chef du district sanitaire de Yako, Fabrice Hébié, il a été fait cas du phénomène du bannissement dans la région, un phénomène très récurant selon lui. « Lorsqu’une fille tombe enceinte hors mariage, elle est souvent bannie de la famille », a-t-il déclaré. Un phénomène fréquent surtout chez les pratiquants de la religion traditionnelle.Interrogé sur la question, le représentant du Naaba Baongo évoque les normes de la tradition. "Nous avons des normes dans la tradition qui n’autorisent pas qu’une fille reste chez son père lors d’une grossesse hors mariage. C’est la tradition qui le dit et ça se fait, le père de la fille risque d’attirer le malheur sur lui", a t-il confié. « Dans les normes, quand la fille tombe enceinte elle doit quitter la maison paternelle et se rendre chez l’une de ses tantes ; et c’est après l’accouchement que la fille peut revenir chez son père si toutefois celui-ci lui pardonne son acte et après avoir fait des rituels pour demander pardon aux dieux" ajoute t-il. Pour ce qui est des grossesses hors mariage qui concerne la plupart du temps des adolescentes, un des ministre du chef confie que les enfants, surtout les filles n’écoutent pas les conseils de leurs parents. Quand la grossesse survient, on a recours au bannissement du foyer pour que ça serve d’exemple aux autres.
Pour ce qui est de l’utilisation des méthodes contraceptives, les chefs coutumiers disent ne pas s’y opposer.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.