Le député Louis Armand Ouali qui a été exclu en avril 2016 du principal parti d’opposition (UPC), a été nommé mercredi, « Conseiller spécial du président du Faso, chargé des affaires politiques et diplomatiques ».

Louis Armand Ouali a été nommé mercredi en conseil de ministres, « Conseiller spécial du président du Faso, chargé des affaires politiques et diplomatiques ». Ancien ministre de l’Environnement, ex maire de la commune de Gaoua (Sud-ouest) sous le régime du président Blaise Compaoré, Louis Armand Ouali a été la première victime de la loi sur le nomadisme politique, adoptée en 2009. En juin 2010, saisi par le président de l’Assemblée nationale de l’époque, Roch Marc Christian Kaboré, le Conseil constitutionnel a déchu Armand Ouali de son mandat de député. L’ex diplomate venait de rejoindre le nouveau parti politique, l’Union pour la démocratie et le progrès (UPC, opposition) de Zéphirin Diabré, au détriment du Rassemblement pour le développement du Burkina (RDB). Prenant en compte l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui a écarté le président Blaise Compaoré du pouvoir, M. Ouali a violemment critiqué son parti pour n’avoir pas rejoint le camp du président Kaboré, à la suite de sa victoire en novembre 2015. Il sera suspendu puis exclu en avril 2016.

Agence d’Information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.