Hier 15 octobre, la société minière IAMGOLD Essakane S.A a signé une convention avec ministère en charge de l’Enseignement supérieur, de recherche scientifique et de l’innovation par laquelle, elle offre deux bourses pour des études au Canada.

La première bourse est destinée au/à la meilleur (e) étudiant (e) burkinabè admis au baccalauréat dans les filières scientifiques de l’année 2017-2018, et la deuxième bourse sera attribuée au/à la meilleur (e) élève de la région du Sahel. La signature de la convention a lieu en présence du ministre Alkassoum Maïga.
Selon le directeur général de IAMGOLD Essakane, Bruno Lemelin, cette signature de convention entre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants inscrits à l’école des mines de Fada N’Gourma et deux de Dori, région hôte de la mine. L’entreprise entend ainsi contribuer à la formation des cadres et des compétences en vue de contribuer à l’émergence d’une relève nationale au service du développement du Burkina Faso.
« C’est avec beaucoup de fierté que nous matérialisons aujourd’hui notre engagement en faveur de l’Enseignement supérieur au Burkina par ce partenariat, qui vise à accompagner le gouvernement burkinabè dans la création de conditions favorables d’études, et d’étoffer l’offre éducative dans les universités pourvoyeuses de cadres spécialistes dans les questions minières au Burkina Faso. Nous nous engageons à continuer à jouer pleinement notre rôle d’entreprise citoyenne qui œuvre en faveur des populations avec l’accompagnement des autorités », a indiqué Bruno Lemelin.
D’un montant total de 17,5 millions de francs CFA, chacune des bourses offertes couvrira la durée maximum pour l’obtention du diplôme de premier cycle, soit quatre ans, a annoncé le premier responsable de cette société minière.
Au-delà de ces bourses, il faut noter que cet acte n’est qu’une partie de l’accompagnement qu’apporte IAMGOLD Essakane S.A à l’Etat burkinabè. Le partenariat signé hier s’ajoute à celui existant déjà au profit de l’Ecole nationale des ingénieurs de Fada N’Gourma et à la nouvelle université de Dori. C’est au total 400 millions de francs CFA, soit 200 millions pour Fada et 200 millions pour Dori qui seront affectés à la formation des étudiants.


Toujours dans la collaboration avec les universités, IAMGOLD Essakane S.A octroie des stages sur son site minier à des étudiants. Ainsi, pour cette année, ce sont au total 10 stagiaires additionnels pour une période d’un an dans différents secteurs tels que la géologie, l’ingénierie minière, les opérations minières, l’entretien mobile et l’usine qui ont été reçus.
La société a également initié en 2017 un programme d’enseignement bénévole au profit des étudiants de Master 2 en génie minier de l’Ecole normale supérieure d’ingénierie de Fada.
Pour le ministre de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, Essakane n’est pas à sa première action au Burkina Faso. Il n’a pas manqué de saluer la société pour ce geste et lui a traduit tous les remerciements et encouragements du gouvernement burkinabè.
En rappel, le tout premier protocole d’accord entre Essakane et le ministère en charge des enseignements supérieurs a été signé en août 2017 avec l’octroi de deux bourses aux bacheliers burkinabè les plus méritants dans les filières scientifiques pour poursuivre leurs études au Canada.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.