Sur les 2369 écoles fermées à cause des exactions terroristes, 824 sont à nouveau fonctionnelles, a annoncé jeudi le ministre en charge de l’Education Stanislas Ouaro qui note toutefois, « une situation sécuritaire toujours préoccupante ».

A la date du 30 janvier 2020, il y a eu la réouverture de 824 établissements scolaires et la réinscription de plus de 20 000 élèves issus des établissements fermés, a indiqué le ministre en charge de l’éducation nationale Stanislas Ouaro, lors d’une conférence de presse.

Le Burkina a enregistré à la date du 30 janvier 2020, près de 2 369 établissements ont fermé, suite aux attaques terroristes en cours depuis avril 2015.

La réouverture des 824 écoles a été possible, grâce aux différentes opérations de sécurisation des zones affectées entrant dans la mise en œuvre de la ‘’stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires (SSEZDS)’’ adopté en février 2019, a ajouté M Ouaro.

Stanislas Ouaro a souligné qu’en dépit de tous ces efforts, la situation demeure « préoccupante et volatile (et) laisse présager une difficile scolarisation des enfants », dans six(06) régions que sont la Boucle du Mouhoun, le Nord, le Sahel, l’Est, le Centre Nord, le Centre-Est et s’étend dans le Centre-Sud et les Cascades.

Les exactions terroristes dans plusieurs provinces du Burkina ont provoqué des centaines de victimes, plus de 600 mille déplacés et la fermeture d’établissements scolaires et sanitaires.

Agence d’information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.