A la date du 30 juillet 2020, le Burkina Faso a rapatrié 2 431 de ses citoyens, alors bloqués dans 16 pays en raison de la Covid-19, a annoncé lundi le ministre Alpha Barry.

Trente neuf (39) opérations spéciales ont permis de rapatrier 2 431 Burkinabè de 16 pays africain, européen, américain et asiatique, depuis la fermeture des frontières aériennes le 21 mars au 30 juillet 2020 à cause de la Covid-19, a déclaré Alpha Barry.

Le chef de la diplomatie burkinabè qui s’exprimait lors d’un point de presse, a précisé qu’il a fallu des négociations au plus niveau pour avoir un accord d’autorisation de survol, d’atterrissage, de sortie et de transit.

Selon Alpha Barry, au cours de la même période, ce sont au total 11 647 personnes qui ont bénéficié de 843 autorisations de sortie et d’entrée.

A l’écouter, 1 716 personnes (africains européens et chinois) ont pu également bénéficier des services de son département pour pouvoir retourner dans leurs pays d’origine.

Le ministre Barry a expliqué que toutes les autorisations été élaborées partenariat avec le ministère de la Santé et l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

Agence d’Information du Burkina

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.