La pandémie COVID-19 a impacté 36% des chefs de ménage qui ont perdu leur emploi au Sénégal, selon une enquête réalisée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) sur la période du 03 juin au 19 juillet 2020.

Selon le rapport, 85% des ménages ont subi une baisse de leurs revenus. Les entreprises familiales non agricoles ont été particulièrement touchées. Idem pour les transferts privés à l’endroit des ménages.

Beaucoup de ménages ont été également confrontés à des problèmes d’approvisionnement en produits alimentaires.
Parmi les chefs de ménages qui avaient un emploi avant la crise, 60% ont conservé le même emploi, 4 % ont changé d’emploi à cause de la COVID-19. Parmi les plus touchés, le rapport cite les travailleurs dans les services, le commerce, l’Administration publique, les transports et les communications, les mines et carrières. Au même moment, les travailleurs de l’agriculture semblent beaucoup plus épargnés que leurs pairs.
La COVID-19 a aussi négativement impacté sur l’accès aux soins médicaux avec un quart des ménages concernés.

Dans cette moyenne, 67% des ménages affirment ne pas accéder aux soins médicaux par manque d’argent, 23% par peur du Covid-19, 12% par manque de transport, 5% pour indisponibilité de personnel médical, 2% refusés pour manque de place dans les hôpitaux et 1% pour problème de sécurité.
A noter que sur la période du 03 juin au 19 juillet 2020, la contamination journalière est passée à 106 cas positifs, soit 4974 cas de coronavirus enregistrés durant la période sous-revue. Pendant ce temps, le bilan des décès des suites de la covid-19 s’est chiffré à 122 selon le Ministère de la santé et de l’action sociale.

Financial afrik

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.