Va t-on vers la fin du piteux feuilleton politico-judiciaire opposant Mahamadi Kouanda au président du CDP Eddie Komboïgo ? On en saura un peu plus dans les semaines à venir. En attendant, le 23 septembre, le tribunal de grande instance a débouté Mahamadi Kounda de sa plainte demandant l’annulation du procès-verbal de la désignation du président Komboïgo comme candidat du CDP à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020.
Le juge a estimé que le plaignant n’avait pas épuisé toutes les voies de recours internes prévues par le parti pour traiter les conflits.
Un nouveau camouflet pour celui qui avait déjà été disqualifié aux primaires du parti, son dossier n’étant pas complet.
Le 15 septembre 2020, le même avait été interdit par le juge des référés d’utiliser le logo du CDP au nom du "CDP courant Mahamadi Kouanda", dont il est l’animateur.
Les nuages internes s’éclaircissent donc pour le candidat Eddie Komboïgo et ses camarades lancés à la conquête du pouvoir qu’ils ont brutalement perdu fin octobre 2014 suite à l’insurrection populaire.

Domnique Koné
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.