Le ministre du Développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Abdoulaye Tall a rendu vendredi 23 septembre 2022 une visite au restaurant « Chez Mam Sank » sis au quartier Patte d’Oie de Ouagadougou. Tenue par Mariam Sankara, ce restaurant propose des mets essentiellement locaux aux consommateurs. Cette visite se tient en prélude de la célébration du mois du « Consommons local ».

Le mois d’octobre est célébré au Burkina Faso comme étant le mois du « Consommons local », une volonté du gouvernement qui vise à encourager les populations burkinabè à consommer les produits nationaux afin de contribuer à donner un coup de pousse au développement endogène du pays. C’est en prélude à cette célébration que le ministre en charge du Commerce a tenu à rendre visite à un restaurant qui fait dans la valorisation et la vente de mets locaux.
Créé par Mariam Sankara, -une Mariam Sankara peut en cacher aune autre, le restaurant « Mam Sank » qui est situé dans le quartier Patte d’oie de Ouagadougou met à la disposition des consommateurs des mets essentiellement locaux. Chaque jour, la promotrice et sa dizaine d’employés travaillent à proposer à ces clients six (6) ou sept (7) plats différents. Au moins cent cinquante (150) couverts sont servis journalièrement aux amateurs de mets locaux à un prix « abordable », selon la promotrice.


Après avoir visité les locaux du restaurant, le ministre Abdoulaye Tall a félicité la promotrice et lui a prodigué des encouragements à la promotrice dans sa politique commerciale de valoriser la gastronomie nationale.
Il a rappelé que sa visite dans les locaux du restaurant « Mam Sank » se tient en prélude à la tenue du mois du « Consommons local » et a saisi l’opportunité pour inviter l’ensemble des populations à consommer les produits locaux proposés par des Burkinabè pour nourrir les Burkinabè. Le ministre a rassuré Maraim Sankara que son département poursuivra son engagement à promouvoir la consommation des produits locaux.

Pour sa part, la promotrice Mariam Sankara a dit toute sa gratitude au ministre en charge du Commerce pour cette visite et espère que sa visite va contribuer à booster son engagement pour la promotion et la valorisation des mets locaux. Mariam Sankara a rassuré que son restaurant est fait pour tous les Burkinabè et les prix des plats ont été étudiés pour offrir au maximum de Burkinabè de ses restaurer. Entre entre 500 et 1000 F CFA, on peut bien apprécier, entre autres, le Gonré, le Souma, le zamnè ou le beinga !

Cheick Traoré
Kaceto.net