La mairie centrale de Ouaga et le groupe Ecobank unissent leurs efforts pour redonner vie à l’Avenue Kwamé Nkrumah, fortement éprouvée par des attentats terroristes depuis 2016.

L’avenue Kwamé Nkrumah, la plus belle de Ouaga a été traumatisée depuis 2016 par deux attaques terroristes. Les commerces et autres services qu’elle abrite en ont pris un sacré coup avec une fréquentation qui a considérablement chuté. L’objectif secret des terroristes, c’est bien évidemment tuer toute vie sur cette avenue qui porte le nom d’un célèbre homme politique africain. Il faut donc leur opposer une résistance et faire échec à leur plan nihiliste. La banque panafricaine Ecobank et la maire centrale de Ouagadougou viennent de donner l’exemple hier en lançant hier 9 juin une opération de plantation d’arbres sur "la colonne vertébrale de la ville". Deux cents palmiers dattiers et 100 bougainvilliers, deux espèces qui résistent à l’adversité du climat aride, ont ainsi été plantés. Une opération qui entre dans le plan de réaménagement de Ouagadougou conçu par le conseil municipal.


Pour le patron d’Ecobank, Cheick Travaly, leur engagement à redonner vie à l’avenue participe de la responsabilité sociale de l’entreprise. "En dépit de ce qui a pu se produire ici, nous restons debout. Les arbres qui pousseront ici seront donc notre hymne à la vie" a t-il lancé. Il a rappelé que le développement durable est au cœur de la politique globale de l’entreprise : moins de papier dans le fonctionnement au quotidien, utilisation d’ampoules écologiques, moins énergivores, etc.
Pour "redonner à Kwamé Nkrumah son lustre et sa fréquentation d’antan", souhait du maire Armand Béouindé, en plus de la plantation d’arbres, d’autres opérations vont suivre dans les mois à venir. Il s’agit du pavage sur le terre-plein central et surtout du renforcement de l’éclairage avec des poteaux au design modernes.
La cérémonie d’hier s’est déroulée dans une ambiance joyeuse en présence du ministre d’Etat et maire émérite de Ouaga, Simon Compaoré, du personnel d’Ecobank et celui de la Mairie, fortement mobilisé et Miss Burkina. Militante de la cause environnementale, la plus belle femme du Burkina a placé son mandat sous le signe de l’hygiène, de la propreté et de l’amélioration générale du cadre de vie. Elle a ainsi déjà offert des poubelles à la Marie et les habitants du quartier où elle réside la connaissent pour ses engagements contre l’insalubrité.


Après la plantation, les services techniques de la mairie vont assurer l’arroge des plants et feuiller à les protéger contre les prédateurs. "J’invite les autres entreprises riveraines de l’Avenue à imiter l’exemple d’Ecobank afin que nous donnions tort aux terroristes", a lancé le maire Béouindé.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.