Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé le mercredi 11 juillet 2018 à l’ouverture du forum national de la diaspora burkinabè à Ouagadougou. Pendant trois jours, les participants vont réfléchir autour du thème « La contribution des Burkinabè de l’extérieur à la construction nationale » et définir des conditions pour une meilleure participation de la diaspora burkinabè au développement du pays.

« Sensibiliser et mobiliser la diaspora, en vue de sa contribution au développement économique social et culturel du Burkina Faso, présenter les initiatives du gouvernement à son endroit et assurer une meilleure visibilité des actions de celle-ci pour booster le développement », tel est l’objectif général du forum national de la diaspora. Pour atteindre cet objectif, plusieurs activités sont au programme de ce forum. Il s’agit des plénières, des panels et communications, des rencontres B2B et B2G, un dialogue avec le président du Faso.
A la cérémonie d’ouverture du forum hier 11 juillet, le président du Faso a invité les participants à formuler des conclusions orientées vers la cohésion et le développement. « J’attends avec la plus grande attention les résultats des conclusions du forum que je souhaite concrètes et orientées vers la cohésion », a souhaité Roch Marc Christian Kaboré.
D’ores et déjà, le président du Faso a rassuré les Burkinabè de l’extérieur que des mesures sont déjà prises pour favoriser leur participation au développement du pays. Il s’agit notamment du recensement de la diaspora, de l’organisation et la structuration de cette communauté de la diaspora, de la promotion des cadres burkinabè dans les institutions régionales et internationales et l’opérationnalisation du vote des Burkinabè de l’étranger.

Le ministre de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo quant à lui ,s’est réjoui de la tenue du présent forum. A l’en croire, ce forum permettra de rechercher les meilleurs pistes pour une bonne implication de la diaspora au processus de développement du Burkina Faso. Prenant la parole au nom de la diaspora burkinabè, Etienne Woba a rappelé que la diaspora burkinabè est présente sur tous les continents et dispose en son sein de nombreuses compétences et expertises à même de contribuer au développement national. Pour lui, ce forum constitue une opportunité pour réfléchir sur les voies et moyens de mutualiser les efforts et les forces en vue du développement du Burkina Faso. « Nous prenons ici devant vous, l’engagement ferme de jouer notre partition et pleinement notre rôle dans cette quête de développement », a rassuré Etienne Woba.
Il convient de rappeler que plus de 350 personnes prennent part à ce forum dont 205 représentants de la diaspora.
Peu après la cérémonie d’ouverture, les participants ont eu doit à communication sur la mise en oeuvre du Plan national de développement économique et social suivie de débats. Les différents intervenants ont commencé dès hier à souligner les difficultés auxquelles les Koswétos sont confrontés dans leur volonté d’investir au Burkina.
"En Ethiopie, explique une compatriote, il nous est pratiquement impossible d’investir ; nous ne pouvons pas envoyer des mandats si ce n’est en recevoir". Un délégué de New-York veut s’assurer que la cité de la diaspora sera bien réservée aux Burkinabè de la diaspora et pas à d’autres personnes. Le ministre Dieudonné Bonanet est interpellé, tout comme il devra expliquer pourquoi il est impossible pour les Burkinabè de Côte d’Ivoire de souscrire aux logements sociaux.
L’accès au financement est également été évoqué par la diaspora.
Les travaux se poursuivent aujourd’hui avec des communications sur la protection et la promotion des Burkinabè de l’extérieur, le cadre juridique et institutionnel de la gestion des Burkinabè de l’extérieur, la valorisation de l’expertise de la diaspora, etc.

M’pempé Bernard HIEN
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.