Le Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), Wahabou Bara a animé un point de presse le 31 mai dernier pour présenter un projet portant sur « le renforcement de la filière musique et ses nouveaux modèles économiques au Burkina Faso et dans certains pays de l’UEMOA », adopté le 22 mai 2019 lors de la 23ème session du Comité de développement de la propriété intellectuelle.

« Contribuer au rayonnement de la musique africaine et des métiers qui vont avec », c’est l’objectif que vise le dit projet qui a été élaboré à partir d’un constat selon le DG du BBDA. « La filière musique souffre d’un déficit en termes de structuration des corps de métiers et c’est pour cela que vous verrez un artiste qui se retrouve auteur, compositeur, interprète producteur et souvent distributeur. Vous comprendrez qu’il n’a pas la plénitude de déployer tout le potentiel pour avoir les effets induits de la filière », a-t-il déclaré.
A cela s’ajoute "un problème d’articulation entre les organismes de régulation et les bureaux de droits d’auteurs" sans oublier le facteur numérique qui permet au grandes plateformes de téléchargement les productions et d’arroser tout le continent.
Le BBDA a alors proposé au Comité de développement de la propriété intellectuelle un projet qui ouvre des pistes de solutions aux problèmes de la filière dans plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine, sachant que les mêmes problématiques se posent d’un pays à l’autre.
Adopté le 22 mai dernier, le projet qui est devenu sous-régional vise donc entre autres objectifs, une meilleure compréhension et utilisation des cadres juridiques et réglementaires du droit d’auteur et des droits voisins auprès des Etats ; à générer des revenus pour les titulaires de droits, à lutter contre le piratage, à moderniser de concert avec les régulateurs, les cahiers de charges pour mieux tenir compte des aspects liés aux droits d’auteurs », a précisé Wahabou Bara.
En ce qui concerne la stratégie de mise en œuvre du projet, elle se fera à travers plusieurs activités, dont une étude exploratoire, l’organisation de quatre ateliers et la mise en place d’un dialogue intersectoriel, etc.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.