Le ministère de l’Economie, des finances et du développement et le Bureau de coopération de l’ambassade de Suisse au Burkina, ont procédé à la signature de deux accords de financement relatifs au Programme d’appui au secteurs de la culture du Burkina Faso, phase 5 (PASEC 5) et au Programme de valorisation du potentiel Agro-pastoral dans l’Est du Burkina, phase 2 (VALPAPE 2).
Cette signature permettra au Burkina Faso de bénéficier de la somme de 12, 25 millions CHF, soit environ 6,86 milliards de FCFA entièrement sous formes de subvention. La signature qui a marqué cet acte a eu lieu le 23 juin 2019 dans les locaux du ministère de l’Economie et des finances et du développement.

Selon la directrice du bureau de coopération de l’ambassade de Suisse au Burkina, Elisabeth Pitteloud Alansar, ce financement témoigne de la volonté de la Suisse à accompagner le Burkina Faso pour la mise en œuvre de son Plan national de développement économique et social (PNDES). Elle a toutefois incité le gouvernement burkinabè à financer le reste du Budget pour la mise en œuvre effective
du programme. Le PASEC 5 a pour objectif de renforcer l’éducation citoyenne, la bonne gouvernance, la cohésion sociale et la paix et de permettre aux acteurs du secteur de la culture, dont les femmes, d’améliorer durablement leurs capacités.
La suisse contribuera au budget de ce programme à hauteur de 2,4 millions de CHF (1,344 milliards de FCFA) représentant 22% du budget total. Le reste du budget est pris en charge par la contribution des acteurs culturels(78pourcent). Le programme sera mis en œuvre par les opérateurs culturels partenaires sous la coordination du bureau de la coopération suisse qui assurera le pilotage des rencontres de suivi de la mise en œuvre.

Quant au programme VALPAPE 2, il contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire dans la région de l’Est à travers l’accroissement et la sécurisation des revenus des producteurs agropastoraux. L’apport de la Suisse pour le financement de ce programme est de 9,850 millions CHF soit l’équivalent de 5,36 milliards de FCFA. Le reste du financement sera couvert par le budget de l’Etat (contrepartie nationale).
Le VALPAPE 2 sera piloté par le consortium ACCORD avec une unité de coordination régionale basée à Fada N’Gourma. Les deux programmes seront mis en œuvre au cours de la période 2019-2022.
Prenant la parole, le ministre de l’Economie, des finances et du développement, Lassané Kaboré a remercié la Suisse pour cette subvention allouée au Burkina et a déclaré que la Suisse accompagne le Burkina Faso dans son action de développement depuis belle lurette dans divers domained (culture, formation professionnelles, culture, etc.). « Les engagements de la Suisse pour le Burkina sont estimés à plus de 50 milliards de F CFA et le gouvernement se réjouit de la qualité de cette coopération », a-t-il dit.
Quant au ministre de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, présent également à cette signature, il a remercié le gouvernement pour la subvention du secteur de la culture et a promis ne ménager aucun effort pour la mise en œuvre du programme et l’atteinte des résultats escomptés.

Frédéric Tianhoun
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.