Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a accordé hier soir, une audience au ministre turc en charge de l’agriculture, Bekir Pakdemirli.
« Le président du Faso et nous, avons décidé de créer un climat nécessaire à l’investissement et au commerce », a déclaré Bekir Pakdemirli à sa sortie d’audience.

Pour le ministre turc, le forum d’affaires qui s’est achevé avec la rencontre de la Commission mixte, a une grande importance, et devrait offrir des opportunités d’affaires et d’investissements pour les deux pays. D’où la nécessité de travailler à dynamiser « les relations économiques ainsi que les investissements bilatéraux ».
Le ministre turc a aussi évoqué la signature, l’après-midi du 3 octobre, d’accords entre le Burkina Faso et la Turquie dans les domaines de la santé, du commerce, de la culture, du tourisme, de l’éducation et de l’agriculture.
L’agriculture est, selon le ministre, un domaine dans lequel la Turquie occupe la première place en Europe pour son Produit intérieur brut (PIB). « Nous comptons échanger avec les Burkinabè pour partager notre expérience dans ce domaine », a-t-il ajouté.
Les relations entre le Burkina Faso et la Turquie existent depuis 15 ans selon Bekir Pakdemirli, mais ont besoin d’être dynamisées. « Malgré la distance géographique, nos deux pays vont désormais être plus proches et ce, jusqu’à la prochaine rencontre de la Commission mixte à Ankara en Turquie, pour mieux évaluer l’évolution des accords signés », a conclu le ministre turc.

Direction de la communication de la présidence du Faso

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.