D’après l’Agence d’information du Burkina, le poste forestier, le bureau de la douane et la mairie de Botou, dans la province de a Tapoa, région de l’Est, ont été incendiés dans la nuit de dimanche à lundi par des individus armés après qu’ils aient tiré des coups de feu pour apeurer la population. Après leur besogne, ils ont tranquillement regagné leur base sans avoir été inquiétés, d’autant qu’aucun poste militaire n’est présent dans la zone.
Ce qui vient de se passer à Botou n’est qu’un épisode de plus qui montre la précarité de la situation sécuritaire dans cette partie du Burkina.
Sous anonymat, responsables administratifs, élus locaux, leaders d’opinion tirent la sonnette d’alarme : les terroristes contrôlent une grande partie du territoire de l’Est.
"Je ne vous encourage pas d’aller au-delà de 20 km de Fada ; c’est très risqué et vous ne trouverez pas quelqu’un pour accompagner", conseille un opérateur économique de Fada. Pessimiste, il redoute que sa ville ne se retrouve dans la même situation que Djibo il y a quelques mois, c’est dire un blocus total. "Si rien n’est fait, je ne suis pas certain que l’axe Fada-Ouaga demeure fluide dans quelques mois", ajoute t-il.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.