Le président de l’Association convergence citoyenne panafricaine (CCP) Ousmane SO interpelle le président du Faso sur le non respect de certains de ses engagements pris durant la campagne de 2015 et donne rendez-vous au 22 novembre 2020 pour solder en quelque sorte les comptes

Au Burkina Faso, c’est la patrie ou la mort, donc trépasser vaut mieux que la honte.
Président ROCH la Réponse, y’a wana, kobedi ?

On nous dit que le Faso d’abord.
Que malgré tout nous sommes résilients.
D’autant plus que des routes sont bitumés ça et là.
Des ponts se dressent par endroit,
Et même des bâtiments sortent de terre.
Pour certains, nous devons dire merci aux marchés PPP, pour d’autres, il faut saluer les PTF.
Toutefois, la pluie, le contrôleur naturel, vient nous rappeler par moment l’esprit de gloutonnerie qui cohabitent avec ces infrastructures.
Semble t’il que le panier de la ménagère souffre le martyr.

ROCH la Réponse, y’a wanna, kobedi ?

Les journaux d’investigations mettent en lumière de façon permanente l’appétit vorace de votre cercle restreint.
Vous dites que c’est la critique facile.
Vous avez accusé hier votre ancien patron de velléités de patrimonialisation.
Pourquoi ce laxisme aujourd’hui alors ?
Ne dit t’on pas que ce qui a tué macloclo, c’est ça qui va tuer maclacla.

Les gens disent que y’a plus l’argent au pays,
Vos proches disent que c’est parce que l’argent sale ne circulent plus comme avant.
Mais apparemment les "audios gate" prouvent bien le contraire.
ROCH la Réponse, c’est quoi donc le problème ?

En tout cas, le 04 juillet 2020 à bourse du travail de Ouagadougou, il a été dit que les recrutements sur mesures nouvelles cachent beaucoup de mouta mouta.
Ce mouta mouta jouerait contre les enfants du bas peuple car n’ayant pas la capacité de poser une pierre sur leurs dossiers,

ROCH la Réponse, ici là y’a wanna, kobedi ?

Pire, le grin dit que votre promesse faite de régler en cent jours le chômage des jeunes est encore attendue à cinq mois de la fin de votre mandat.
Il y’a même le teigneux activiste qui disait l’autre jour que notre école est à la croisée des chemins avant de conclure que quelqu’un a dit à l’assemblée nationale que les enfants des gouvernants étudient à l’extérieur du pays.

Aussi, l’éternel impertinent a fini par dire que vous appelez les jours pairs les Burkinabè à l’union contre le terrorisme pendant que les jours impairs vous ne condamnez pas avec véhémence les actes de stigmatisations.

Le fou du roi a fini par affirmer que quoiqu’il en soit, le 22 novembre 2020 une réponse sera donnée à la situation du pays.

ROCH la Réponse, y’a wanna, kobedi ?

Ousmane SO

Président
Association convergence citoyenne et Panafricaine CCP

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.