Faut-il en rire ou en pleurer ? C’est la question qu’on est en droit se poser devant le piteux spectacle qu’offre à l’opinion nationale et internationale, Mahamadi Kouanda, malheureux candidat à la candidature du Congrès pour la démocratie et la paix (CDP).
Suspendu le 18 juillet dernier avec six autres militants pour indiscipline, celui qui a annoncé qu’il sera candidat à la magistrature suprême le 22 novembre prochain au compte de l’ex parti au pouvoir vient d’introduire un référé afin d’interdire la tenue du congrès extraordinaire d’investiture de Eddie Komboïgo prévue le 26 juillet prochain.
Mieux, dans le communiqué ci-contre, Mahamadi Kouanda, qui rappelle qu’il est co-fondateur du CDP, annonce qu’en tant que porte-drapeau de son courant au sein du parti, il décrète la suspension de six responsables du CDP, dont le président Komboïgo et le 1er vice président, Achille Tapsoba !

Militants et militantes du CDP
Camarades membres du BEN, du BPN

Le 22 septembre 2019, le président du parti a affirmé devant les congressistes que le fondateur a donné son accord pour la sanction des camarades, lors de la rencontre à Abidjan avec le fondateur, il a avoué avoir menti devant les deux délégations.
Les statuts et le règlement intérieur du parti stipulent qu’avant de sanctionner tout militant il faut l’avoir entendu. Nous assistons ainsi à une violation des textes fondamentaux du parti.
Au cours du processus de désignation, nous avons constaté l’inféodation du collège de désignation par achat de conscience et trafic d’influence à sa personne et à son clan
Au regard de l’évolution de la situation dans notre parti, marquée par le refus d’appliquer les orientations du fondateur, les directives du parti, le mensonge, la délation, la traitrise, l’insuffisance voir l’absence de communication et la volonté manifeste de liquider le parti, après avoir consulter les membres fondateurs, les anciens du parti et les militants des 45 provinces du Burkina Faso.
Décident :
Les camarades dont les noms suivent sont suspendus des instances et des organes ainsi que de la qualité de membre du parti jusqu’au prochain congrès ordinaire en mai 2021. Ce sont :

1. KOMBOIGO Hyacinthe Eddie W Constance
2. TAPSOBA Achille Marie Joseph
3. TRAORE Mélégué
4. NIGNAN TRAORE Moise
5. GANDEMA Issa
6. SANOU Boubacar

Le bureau du collège de proposition est sanctionné par un avertissement pour de graves manquements et une complaisance inouïe dans la conduite du processus de désignation, donner un récépissé à un candidat et se renier après.
Nous invitons l’ensemble des camarades à la sérénité et à la mobilisation dans l’attente des orientations du fondateur Blaise COMPAORE.
Tous unis autour du fondateur Blaise COMPAORE pour l’unité, la paix, le renforcement de la démocratie.
Le deuxième vice-président, le secrétaire général du parti et le premier vice-Coordonateur du Haut conseil sont chargés l’exécution des affaires courantes du parti.

Le coordonnateur

El Hadji Mamadi Lamine KOUANDA
Commandeur de l’ordre national
Co fondateur du CDP

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.