Genre : faible taux de planification familiale et beaucoup d’avortements à Garango, Béguedo, Boussouma et Gounghin

2018-07-17

La dernière étape de la caravane de presse dans le cadre de la campagne de sensibilisation « 100 jours pour convaincre sur la planification Familiale » qui a débuté le 22 juin dernier dans le Nord du Burkina s’est achevée le 9 juillet par la visite des villes de Garango, Béguedo, Boussouma, etc., dans la région du Centre-Est. Dans ces villes comme (...)


Planning familial : "A Bagaré, c’est la course à l’enfantement"

2018-07-08

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation « 100 jours pour convaincre sur la planification familiale » qui a débuté le 24 juin dernier dans le Nord du Burkina, les caravaniers ont déposé leurs valises le 28 juin à Bagaré, une commune située à environ 40 kilomètres de Yako, chef-lieu de la province de Passoré. Dès notre arrivée, nous avons (...)


Grossesse en milieu scolaire : quand le fruit défendu conduit au pire cauchemar

2018-07-06

Après Yako, la caravane de communication « 100 jours pour convaincre sur la planification familiale » est arrivée dans la province du Tuy, région des Hauts-Bassins où le taux de prévalence contraceptive est de 32,8%. Dans sa tournée, l’équipe s’est rendue à Founzan et c’est là que nous avons rencontré Salimata Ba, une élève tombée enceinte à l’âge de (...)


Genre : le bannissement des filles-mères, un phénomène qui sévit dans les communes rurales

2018-07-04

Dans une interview accordée par le médecin chef du district sanitaire de Yako, Fabrice Hébié, il a été fait cas du phénomène du bannissement dans la région, un phénomène très récurant selon lui. « Lorsqu’une fille tombe enceinte hors mariage, elle est souvent bannie de la famille », a-t-il déclaré. Un phénomène fréquent surtout chez les pratiquants de la (...)


Campagne 100 jours pour convaincre : "Utiliser les méthodes contraceptives modernes, c’est tuer les fœtus "

2018-07-02

En vue d’améliorer les chiffres sur la planification familiale dans la région du Nord qui sont actuellement de 21,1%, l’équipe du projet SWEDD a entamé depuis le 24 juin 2018 une campagne de communication dénommée « 100 jours pour convaincre » dans les villes comme Bagare, Tema Bokin, Arbole et Pilimpikou. L’opération est menée avec le soutien (...)


Campagne "100 jours pour convaincre sur la planification familiale" : c’est parti !

2018-06-26

Dans l’objectif d’informer et de provoquer un changement en matière de planification familiale, le projet SWEDD a lancé une campagne de communication dans quatre localités du Burkina Placée sous l’égide du ministre de la santé, Nicolas Méda et sous le parrainage de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, la campagne de communication « 100 jours pour (...)


Mutilations génitales féminines : un nouveau moyen de lutte contre le fléau

2018-06-25

L’alliance nationale des jeunes pour la communication sur le changement social (ANJ-CCS) avec l’appui financier et technique de "The girl generation’’ et en partenariat avec l’association RAMA, ont présenté vendredi 22 juin à Ouagadougou un nouveau concept de communication pour le changement social sur l’abandon des mutilations génitales (...)


Afrique : à la recherche de la pilule abortive sur Google

2018-06-24

Etant donné que l’avortement est interdit dans leurs pays, elles se rabattent sur Google pour se procurer les pilules nécessaires à leurs avortements. Alors que l’avortement est interdit dans la plupart des pays africains, de nombreuses femmes s’intéressent de plus en plus à la pilule abortive pour mettre fin à leur grossesse. Et c’est sur Internet (...)


Genre : "Grand-mère, la tueuse de fœtus " de Patte-d’Oie

2018-06-20

Strictement interdite par la loi, la pratique de l’avortement clandestin ne cesse pourtant de prendre de l’ampleur dans nos cités. Avec parfois le concours d’agents de santé. Illustration. Dans la ville de Ouagadougou, Patte-d’oie est un quartier réputé pour ses nombreux maquis et ses boites de nuit. Le quartier abrite Ouaga Rinter, une gare (...)


Au Sénégal, la polygamie ne rebute plus les femmes instruites

2018-06-16

La pratique, combattue autrefois par les féministes, attire une nouvelle génération de femmes. Par choix, mais aussi du fait de la pression sociale. Tous les matins depuis trois mois, c’est le même rituel. Mor* prépare un petit sac avec quelques vêtements de rechange. Ce soir, il dormira ailleurs. Ce journaliste sénégalais, correspondant d’une (...)