Hier 23 avril, les Français vivant au Burkina ont aussi participé au premier tour de l’élection présidentielle. Sur environ 3400 citoyens, y compris les bi-nationaux, (3000 à Ouaga et 400 à Bobo), 1775 s’étaient inscrits sur les listes électorales. C’est à l’Institut français où un seul bureau de vote avait été installé qu’ils ont accompli leur devoir citoyen, pareil qu’à Bobo.
Pour le scrutin d’hier, le taux de participation s’élève à presque 50%, un peu plus qu’en 2012 où le taux avait plafonné à 40%. "Il n’y a pas eu de campagne publique comme dans la métropole parce que nous sommes en pays étranger ; la campagne a bien eu lieu, mais de manière discrète, dans des réunions et autres dîners", expliquent le consul général de France à Ouaga, Jean Chanson, Martine Voron, chargée de mission au Burkina du parti Les Républicains et Ousmane Ouédraogo, délégué d’Emmanuel Macron au Burkina.
Le dépouillement des bulletins donne les résultats suivants : Emmanuel Macron, 33,83%, suivi de Jean-Luc Mélenchon, 28,58%, François Fillon 19,29%, Benoit Hamon, 8,67% et Marine Le Pen 5%. Il y a donc près de 90 Français installés tranquillement au Burkina qui épousent les idées xénophobes de Marine Le Pen, celle qui aime les étrangers, mais chez eux !

Salam Sondé
Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.