L’édition 2018 du rapport annuel de la Banque africaine d’import-export sur le commerce africain est revenu, avec une certaine emphase, sur les avantages potentiels de l’accord de zone de libre échange en Afrique, en termes de croissance, de diversification des sources de croissance et d’exportation, de développement de la chaîne de valeur mondiale, mais aussi en termes d’intégration des pays africains dans l’économie mondiale.

Le document qui s’intitule « Stimuler le commerce intra-africain : implications de l’Accord de libre-échange continental africain » est sorti en marge de la célébration à Lagos de la 25ème année de l’institution.

Afrexim Bank qui plaide en permanence pour une ouverture totale des marchés à l’intérieur de l’Afrique, y explique qu’un retrait complet des tarifs, couplé à une réduction significative du non tarifaire, pourraient stimuler la croissance économique et augmenter le volume des exportations et des importations tout en améliorer sensiblement les termes de l’échange en Afrique.

PDF - 3.8 Mo

A côté de ce sujet principal, le rapport d’Afreximbank revient avec un ensemble des données, sur les différentes évolutions et facteurs, qui ont marqué le commerce africain durant l’année 2017. Il rappelle que les embellies côtoient les défis, tout en suggérant des pistes de solutions qui peuvent être explorées dans le moyen et le long terme.

ECOFIN

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.