Pour avoir annoncé la mort du président gabonais Ali Bongo au cours de son JT de
20 heures du samedi 27 octobre 2018, la chaîne camerounaise de télévision privée Vision 4, a été suspendue pour six mois au Gabon par la Haute autorité de la communication (HAC).

En visite en Arabie Saoudite, le président Ali Bongo a été victime d’un malaise le 24 octobre et a été hospitalisé en urgence au King Faisal Hospital. Selon La lettre du continent, il aurait été placé en “sommeil artificiel” à Londres, suite à un accident vasculaire cérébral causé par une hémorragie au niveau du cerveau.
L’information diffusée par la chaîne TV avait très vite démentie par le gouvernement gabonais, mais pour la Haute autorité de la communication (HAC), le mal est déjà fait.
Malgré les excuses publiques présentées par le patron de la télévision aux autorités gabonaises, le gendarme des médias gabonais a décidé de sévir pour l’exemple.
A l’issue d’une réunion extraordinaire le 30 octobre, la HAC a suspendu pour six mois la diffusion des programmes de Vision 4 de tous les bouquets où le signal de la chaîne est émis.
Âgé de 59 ans, Ali Bongo qui a succédé à son père Omar décédé en 2009 est attendu comme d’autres chefs d’Etat africains en France pour assister à la commémoration le 11 novembre prochain du centenaire de l’armistice marquant la fin à la première guerre mondiale.

Kaceto.net

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.